Vaccins contre le Covid-19 : Le SPONG implique les OSC dans la sensibilisation

Le secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) a organisé ce mardi 22 février 2022 avec Health policy plus (HP+), un atelier de plaidoyer avec les organisations de la société civile(OSC) œuvrant pour la santé de la population pour un engagement contre le covid19.

La suite après cette publicité

A la date du 8 février 2022, le Burkina a enregistré 20.696 cas avec 375 décès. Pour prévenir l’évolution des cas de la maladie à covid 19, le secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) a organisé ce mardi 22 février 2022 avec Health policy plus (HP+), un atelier avec les OSC en vue de sensibiliser la population à se faire vacciner contre cette pandémie. 

Issa Ouédraogo, le directeur de la prévention par la vaccination, affirme que plus de 2 millions de personnes ont été vaccinées contre 11 millions, soit un taux de moins de 10 % au Burkina à ce jour.

« Au début, la mobilisation communautaire n’a pas été à un niveau suffisante pour permettre une information correcte de la population, ce qui a laissé place à une fausse information et aux fake news mais aujourd’hui avec de plus en plus l’implication des OSC, les populations sont entrain de comprendre l’intérêt de cette vaccination vis-à-vis de cette pandémie de la COVID-19 », explique-t-il.

Les vaccins de qualités 

Le directeur de la prévention, Issa Ouédraogo, a tenu à rassurer la population sur la qualité des différents vaccins, qui doivent être administrés aux populations. 

« Les vaccins que nous introduisons au Burkina Faso, sont des vaccins sûrs et efficaces qui vont les protéger notamment contre les formes graves et les prévenir contre la survenue des mutations qui sont à l’origine des variantes qui deviennent de plus en plus contagieuses et mortelles chez les humains », confie-t-il.

L’implication des OSC

Pour atteindre l’objectif du ministère de la santé, le SPONG avec ses partenaires techniques et financiers  comptent mettre  les partenaires sociaux  face à leurs responsabilités afin de sensibiliser les populations et les amener à se faire vacciner.

« Cette rencontre qui se fait sous la coordination du SPONG a tout son sens car elle permet à chaque partie prenante de pouvoir mesurer ses responsabilités et ses engagements à prendre ainsi que les stratégies de mise en œuvre pour impliquer d’avantages les communautés dans la lutte contre la pandémie », laisse entendre Ida Salou Kagoné, le représentant pays de  Health policy plus. 

Il faut noter qu’au  cours de cette rencontre, les participants vont élaborer des stratégies à même de permettre au ministère de la santé d’atteindre son objectif en matière de couverture vaccinale contre le COVID-19.

Saly OUATTARA

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page