Ligue 1 : Les arbitres accusent cinq minutes de retard pour protester

Les arbitres de la Ligue ont décidé d’accuser cinq minutes de retard avant la reprise de chacune des rencontres de la 16e journée du championnat national. La phase retour a repris le 25 février 2022 après plus d’un mois d’interruption.

La suite après cette publicité

L’objectif est de protester contre la non-prise en compte de certaines  de leurs doléances pour de meilleures conditions de travail.

A Ouagadougou, avant la reprise des deux oppositions de la journée entre l’AS Police et l’USFA (1-1) et l’AS SONABEL et Salitas FC (1-1), pour rattraper ces cinq minutes de retard, les joueurs les ont passés à s’échauffer avant le coup d’envoi.

Les arbitres ont ret

L’objectif est de dénoncer « le manque de volonté affiché d’apporter une réponse adéquate aux problèmes de l’arbitrage du Burkina », indique une note signée du président de l’Amicale des arbitres du Fasofoot (AMAF-BF) et de l’Union nationale des arbitres de football (UNAF).

Ces deux associations estiment que les nombreuses promesses n’ont pas été respectées malgré la patience de ces arbitres. Ce mouvement d’humour pourrait continuer lors des prochaines journées sur rien n’est fait.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page