Frontière Burkina/Ghana : Le trafic bloqué par des chauffeurs routiers à Dakola

A Dakola, frontière Burkina/Ghana, des chauffeurs routiers ont bloqué le trafic depuis le 19 mars 2022, a appris Burkina24. Les chauffeurs seraient remontés contre la structure qui contrôle le poids au niveau de Dakola. Joints au téléphone, plusieurs acteurs nous confirment cet état de fait ce lundi 21 mars 2022.

La suite après cette publicité

Joany Tondé, actuellement à Dakola frontière Burkina/Ghana, nous explique la situation qui prévaut. Pour lui, l’histoire a commencé le 19 mars 2022. Il s’agit d’un dysfonctionnement de la bascule avec une tendance à la hausse.

Joany Tondé a affirmé qu’au niveau du Ghana, le poids du véhicule vide est connu et contrôlé après le chargement afin d’ajuster au poids conforme. Cependant, depuis le 19 mars dernier, des chauffeurs ont commencé à se plaindre de la bascule de Afrique Pesage.

Station de pesage à Dakola

« Des camions de poids jugés conformes par la bascule au niveau du Ghana ont été mis en immobilité par la balance d’Afrique Pesage pour surcharge. Pourtant certains véhicules transportent des marchandises périssables », a indiqué Joany Tondé.

Lire également 👉Transport marchandises au Burkina Faso : Des acteurs disent non à l’installation de l’entreprise  Afrique Pesage

Il a fait savoir que ce sont plus de 100 véhicules qui sont concernés par cette situation dite de surcharge. Alors, cette situation a créé un blocus et il est impossible pour les chauffeurs routiers de rejoindre l’autre bout.

Poste de pesage à Dakola

Joany Tondé a affirmé que les représentants de Afrique Pesage ont  rassuré de la conformité de leur bascule. On a également appris qu’une délégation de l’Office national de la sécurité routière (ONASER)  serait en route pour Dakola.

Souleymane Coulibaly, un des chauffeurs, a souligné que depuis hier il est impossible de contrôler le poids au niveau de Dakola car les camions ont bloqué les accès.

A l’écouter, il existe 5 à 6 postes de pesage avant celui de Dakola. Les camions sont garés sur une distance d’environ plus de 7 à 8 Km, soit environ plus de 300 véhicules.

 Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page