Burkina : Les membres de l’ALT sont-ils des « honorables » ou pas ?

La question de renoncer à l’appellation «honorables» proposée par la commission ad hoc mise en place pour élaborer le règlement intérieur de l’ALT a fait couler beaucoup d’encre et de salives lors de la plénière de validation dudit règlement, ce 5 avril 2022.

La suite après cette publicité

La plupart des députés ne soutiennent pas cette idée de la commission ad hoc de renoncer à l’appellation «Honorables». Pour le député Ali Badra Ouédraogo, « c’est le travail à l’issue de leur mandat qui déterminera s’ils méritent d’être appelés honorables ou pas« . Pour le moment, il dit ne pas voir ce pourquoi on ne les appellerait pas «Honorables».

Pour certains autres membres, renoncer à cette appellation renverrait à un signal fort de modestie des membres de l’Assemblée législative de transition vis-à-vis de la population. D’autres comme le rapporteur de la commission, Ousmane Bougouma, soutiennent que c’est une appellation de courtoisie qui n’est pas une obligation. D’où, on peut s’en passer de l’appellation.

Il a précisé que c’est l’Assemblée précédente qui avait clairement mentionnée ladite appellation dans leur règlement. Pour couper court sur ce débat, les différents membres ont décidé tout simplement d’omettre cette partie de la commission qui propose la renonciation du titre d’honorable.

Ce qui veut dire finalement qu’il n’est plus obligatoire d’appeler les membres de l’ALT « Honorables » ou pas.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page