Afrique du Sud : Le bilan des inondations s’alourdit

Afrique du Sud – Les recherches suivent leur cours pour retrouver des personnes portées disparues après les inondations catastrophiques qui ont fait plus de 300 morts. Des hommes et des femmes ont péri noyés. Des enfants et des bébés sont morts ensevelis dans des glissements de terrain. De nombreuses personnes sont désormais livrés à elles-mêmes alors que les opérations de secourisme pataugent vu les difficultés d’accès. 

La suite après cette publicité

306 morts, c’est le dernier bilan publié le mercredi 13 avril 2022. La plupart des victimes ont été recensées dans la région de Durban ainsi que dans la province du Kwazulu-Natal (KZN) abritant le plus important établissement portuaire du continent. L’état de catastrophe a été déclaré.

Les autorités sud-africaines ont évoqué « une des pires tempêtes de l’histoire du pays ». Le chef de l’Etat Cyril Ramaphosa a déploré « une catastrophe aux proportions énormes ».

Ces pluies inédites ont atteint des niveaux jamais connus depuis plus de 60 ans, emportant des ponts, des routes et isolé une grande partie de la région en bordure de l’océan Indien. Les bilans évoquent plus de 200 écoles touchées et des milliers de maisons détruites.

Même si le gouvernement provincial reconnaît que « les interventions sont entravées par des réseaux d’infrastructures endommagés », avec des pelleteuses, certains axes routiers ont été rouverts mais la majorité d’entre-elles restent encore inaccessibles.

Le port de Durban ne ressemble plus qu’à un champ de patates. Des grues s’activent à remettre en place les nombreux conteneurs métalliques ballotés par les pluies jusque sur l’autoroute.

Les prévisions restent alarmantes avec des orages et des risques d’inondations localisées pour le weekend de Pâques et pourraient toucher les provinces voisines du Free state (centre) et de l’Eastern Cape (sud-est).

Certains pays d’Afrique australe sont régulièrement l’objet de ces intempéries  meurtrières pendant la saison cyclonique de novembre à avril. En 1995 en Afrique du Sud, 1995, 140 personnes avaient été tuées dans des intempéries.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : VOA

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page