Pâque 2022 : « Que l’on arrête de montrer les muscles pendant que les gens souffrent » (Pape François)

Le souverain pontife, le pape François, a appelé « ceux qui ont la responsabilité des Nations » à « entendre le cri de paix des gens » en cette « Pâques de guerre », en évoquant l’Ukraine « martyrisée ». Il a également, ce dimanche 17 avril 2022, plaidé, pour un accès « libre » aux lieux saints à Jérusalem.

La suite après cette publicité

A l’issue de la messe de Pâques célébrée sous le soleil de la place Saint-Pierre, devant près de 100 000 fidèles, le pape François a lancé un message de paix aux fidèles chrétiens. « Nous avons vu trop de sang, trop de violence (…) Que l’on arrête de montrer les muscles pendant que les gens souffrent », a dit le pape François lors de sa traditionnelle bénédiction « Urbi et Orbi ».

« S’il vous plaît, ne nous habituons pas à la guerre, engageons nous tous à demander la paix (…) Que ceux qui ont la responsabilité des Nations entendent le cri de paix des gens », a-t-il exhorté, provoquant les applaudissements de la foule.

Le chef spirituel des 1,3 milliard de catholiques a longuement insisté sur la nécessité de paix pour  » l’Ukraine martyrisée, si durement éprouvée par la violence et par la destruction, la guerre cruelle et insensée dans laquelle elle a été entrainée » avec l’opération Russe qui a débuté le 24 février.

Il a cependant salué les « signes encourageants » comme « les portes ouvertes de nombreuses familles et communautés qui accueillent des migrants et des réfugiés dans toute l’Europe », y voyant « une bénédiction pour nos sociétés, parfois dégradées par tant d’égoïsme et d’individualisme ».

Le souverain pontife a également plaidé pour un accès « libre » aux lieux saints à Jérusalem, où des heurts ont fait des dizaines de blessés ces derniers jours sur l’esplanade des Mosquées.

Par ailleurs, le pape a aussi prié pour « la paix pour le Moyen-Orient, déchiré par des années de divisions et de conflits ».

Faut dire que ce dimanche 17 avril 2022, de nouveaux heurts entre manifestants palestiniens et policiers israéliens ont fait une dizaine de blessés.  « Laissons nous envahir par la paix du Christ ! La paix est possible, la paix est nécessaire, la paix est la responsabilité première de tous », a conclu le pape François à ce propos.

Source : Vatican News

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page