Lionel Bilgo : « Le ravitaillement de Djibo n’a rien à voir avec les dialogues entamés »

Lionel Bilgo, porte-parole du gouvernement, était l’invité du journal de 20h ce 24 avril 2022 sur les antennes de la télévision publique (RTB). Il s’est prononcé sur des questions d’actualité nationale.  

La suite après cette publicité

Concernant le ravitaillement récent de la ville de Djibo et la mise en place des comités locaux de dialogue pour la paix, le ministre porte-parole du gouvernement s’est voulu clair : « Il ne s’agit pas de négociations. Le ravitaillement de Djibo n’a rien à voir avec les dialogues entamés. La question des sources se posent encore ici…

L’armée continue de combattre les terroristes. Les populations locales savent ce qui se passe actuellement dans leurs localités ».

Selon Lionel Bilgo, « il n’y a pas de contrepartie financière. Il s’agit de faciliter une réinsertion, permettre que chacun reprenne le métier qu’il faisait avant… ». « Pus de 80% de ceux qui sèment la terreur sur notre territoire sont des Burkinabè », a soutenu le porte-parole du gouvernement.

D’où la mise en place de comités de dialogue pour amener ceux qui le veulent à déposer les armes, a-t-il dit.

Par rapport à la CEDEAO, les discussions se poursuivent, « le Burkina Faso est dans de bonnes dispositions à entendre la CEDEAO, mais nous avons des priorités, la sécurité du territoire.

Si la situation évolue, le gouvernement de la transition organisera des élections avant le délai fixé pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel normal », a-t-il déclaré avant d’ajouter que l’institution sous régionale devrait contextualiser son regard.

 

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page