Secrétariat exécutif du REN-LAC : Un second mandat de trois ans pour Sagado Nacanabo

Sagado Nacanabo a été reconduit au poste de secrétaire exécutif du Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) à l’issue du 22è congrès ordinaire de l’organisation, le jeudi 05 mai 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Le 22è congrès ordinaire du Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) a coïncidé avec la fin du mandat du bureau exécutif installé en 2019. Un nouveau bureau de 8 membres a été donc élu avec à  sa tête Sagado Nacanabo. Le secrétaire exécutif a saisi l’occasion pour dresser un bilan.

Les membres du sécretariat exécutif du REN-LAC

« Le REN-LAC a pu mener au cours de l’année écoulée, 210 activités de sensibilisation qui ont touché environ 16000 personnes dans 50 communes, 24 provinces et 11 régions du pays. Nos équipes du Siège et des Comités régionaux anti-corruption (CRAC) ont également enregistré et traité plus de 300 plaintes relatives à la corruption. Ce qui a permis d’effectuer plus de 60 saisines administratives dans le but d’apporter des solutions aux problèmes constatés », a cité Sagado Nacanabo.

En plus de ces saisines administratives, le Réseau a posé des actions judiciaires contre la corruption et la mal gouvernance selon le secrétaire exécutif reconduit. « Au total, 34 dossiers judiciaires ont été suivis au cours de l’année 2021 dont 13 nouveaux.

 Le REN-LAC s’est constitué partie civile dans l’ensemble de ces dossiers. A ce jour, un jugement a pu être effectif pour 11 de ces dossiers dont huit en première instance et trois en appel », a-t-il confié. Et pour renforcer ses actions dans ce sens, le réseau n’attend pas baisser la garde.

A entendre Sagado Nacanabo le REN-LAC met en œuvre, depuis janvier 2022, avec l’appui de l’Ambassade royale du Danemark à travers le bureau d’études Particip, pour une durée de deux ans, un nouveau projet intitulé « Tous débout contre les crimes économiques au Burkina Faso ».

« L’objectif global de ce projet est de susciter la prise de sanctions contre les auteurs de la corruption qui pullulent dans notre société. Le REN-LAC poursuit également avec la mise en place de systèmes d’information anti-corruption pour une veille citoyenne », informe Sagado Nacanabo.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page