Sécurité routière : Une opération de collecte de sang en faveur des accidentés

L’association « Zéro goutte de sang sur la route », avec le soutien de l’Office national de la sécurité routière (ONASER), a organisé une collecte de sang ce mardi 10 mai 2022 dans les locaux de l’ONASER à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité
Adama Kouraogo.
Adama Kouraogo, DG de l’ONASER.

Pour Adama Kouraogo, Directeur général (DG) de l’Office national de la sécurité routière (ONASER), cette organisation de don de sang est une fierté et doit s’inscrire dans la continuité.

« C’est une fierté pour nous et nous disons que c’est une continuité. Il faut prévenir les accidents, mais il faut aussi œuvrer à pouvoir prendre en charge les accidentés de la circulation. Nous leur tirons notre chapeau », a-t-il indiqué.

Le sang pour lui représente la vie. Et, la meilleure façon de montrer sa générosité, c’est de donner son sang. « Le sang, c’est la vie. Et, il n’y a pas meilleure façon de montrer sa générosité que de donner son sang. C’est la manifestation de don de soi, de solidarité », a-t-il signifié.

C’est ainsi qu’il a invité, surtout les plus jeunes, à donner de leur sang. « On peut aujourd’hui être donneur et demain recevoir du sang. Nous appelons les jeunes, qui payent le lourd tribut en matière d’accidents de la route, à donner de leur sang pour qu’en cas d’accidents on puisse très rapidement assurer la prise en charge et sauver des vies », a invité le DG de l’ONASER.

150 poches de sang attendues

Fati Ilboudo
Fati Ilboudo, Secrétaire chargée à la sensibilisation et à la formation au sein de l’association « Zéro goutte de sang sur la route ».

Selon Fati Ilboudo, Secrétaire chargée à la sensibilisation et à la formation au sein de l’association « Zéro goutte de sang sur la route », lorsque survient l’accident, il y a la plupart du temps un très grand besoin en sang.

C’est donc « une manière pour nous de toujours militer dans ce sens que de mobiliser l’ensemble des membres de notre association à venir donner de ce précieux liquide », a-t-elle avancé.

Cent cinquante (150) personnes sont alors attendues pour cette opération si l’on en croit son propos. « Nous avons 120 volontaires qui se sont prononcés, et nous avons une liste de réserve de 30 personnes.

Nous avons grosso modo 150 personnes qui sont en train de venir. Beaucoup sont actuellement au service et attendent impatiemment la pause pour rallier le site de don de sang pour faire l’acte citoyen. Si le timing nous permet, on va atteindre et même dépasser cet objectif », a-t-elle laissé entendre.

Tambi Serge Pacôme ZONGO 

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page