« Au-delà du mât sur lequel le drapeau du Burkina Faso flotte, que ce même drapeau flotte dans les cœurs des Burkinabè » (Salimata Nébié)

La Ministre du genre et de la famille, Salimata Nébié, a présidé la cérémonie de montée collective des couleurs instituée chaque premier lundi du mois ce 4 juillet 2022 à l’hôtel administratif.

La suite après cette publicité

Comme chaque premier lundi du mois, les ministères logés à l’hôtel administratif ont procédé à la montée des couleurs. Pour celui du mois de juillet, c’est la ministre du genre et de la famille, Salimata Nébié, qui a présidé cette cérémonie.

A l’issue de la traditionnelle montée des couleurs, elle a profité laisser un message à ses collaborateurs.

La montée des couleurs ce lundi 4 juillet 2022

« Cet acte symbolique est l’expression de notre citoyenneté et de notre amour pour le Burkina Faso. Ce drapeau que nous venons de hisser représente notre appartenance commune à notre terre, à une histoire et à une communauté qui nous a été léguées par nos devanciers et nous nous devons de les transmettre intactes aux générations futures.

Ce drapeau réclame de notre part toute notre attention et toute notre considération. Mieux, nous lui devons nos vies, s’il le faut. A chaque fois que ce drapeau tombera il faut trouver des Burkinabè pour le hisser de nouveau. Nous devons réussir la transmission du flambeau de notre Faso, terre des hommes et des femmes intègres malgré les difficultés du moment et les innombrables défis à relever. Ça sera la mission de notre génération, il n’y a pas d’excuse pour ce défi », a-t-elle lancé.

Egalement, elle a souhaité qu’« au-delà du mât sur lequel le drapeau du Burkina Faso flotte, que ce même drapeau flotte dans les cœurs des Burkinabè ».

En fait, ils ne meurent pas pour nous, ils meurent pour ce drapeau justement.

« Ce drapeau ne doit jamais nous quitter. Nous devons l’aimer comme nous devons aimer nos familles. Je souhaite que tous ceux qui sont là ce matin puissent transmettre le symbole du drapeau, l’amour de ce drapeau à leurs enfants. Nos enfants ne savent pas ce que c’est ce drapeau.

C’est à nous de leur transmettre les valeurs du drapeau. Je voudrais vous exhorter à retenir qu’à chaque fois que vous montez le drapeau il faut en faire le témoignage à vos enfants. C’est une chance que nous les adultes nous avons que nos enfants n’ont pas aujourd’hui. Aujourd’hui des Burkinabè meurent tous les jours. En fait, ils ne meurent pas pour nous, ils meurent pour ce drapeau justement. Ce drapeau, il est le nôtre, gardons-le, conservons-le, ne le laissons jamais tomber », a fait comprendre Salimata Nébié.

Le lundi 1er août 2022 c’est un autre ministère qui présidera la cérémonie de montée collective des couleurs au niveau de l’hôtel administratif.

Jules César KABORE

Burkina24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page