Sécurité : Les salariés du public outillés sur les risques professionnels

Le ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale a commémoré la journée de Nations Unies pour la fonction publique ce mercredi 6 juillet 2022. La commémoration a été ponctuée par une conférence publique avec pour thème « sécurité sociale des agents publics : les préventions et réparations ».  Elle a été animée par François d’Assise Ouattara, chef de service des risques professionnels à la Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO), avec pour public cible les travailleurs de l’administration publique.

La suite après cette publicité

Faire de la sensibilisation autour des mécanismes de protection qui existent pour les salariés au sein de l’administration publique. Mais surtout, aider ces salariés à connaitre leur droit, à savoir comment et à quel moment bénéficier de ces droits. C’est autour de ces aspects que s’est tenue la conférence du jour.

Pour l’occasion, une communication a été présentée par François d’Assise Ouattara, chef de service des risques professionnels à la CARFO. Abordant le cas de l’administration publique, il a laissé entendre que les risques professionnels incombent la responsabilité de l’Etat. Car dit-il, les administrations doivent prendre les dispositions pour éviter la survenue des risques professionnels ou amoindrir ces risques lorsqu’ils se réalisent.

François d’Assise Ouattara, chef de service des risques professionnels à la CARFO
François d’Assise Ouattara, chef de service des risques professionnels à la CARFO

Éviter tout amalgame entre un accident de travail et une maladie professionnelle

Par ailleurs, François d’Assise Ouattara a défini les risques professionnels comme toute chose qui  met en danger l’intégrité physique du travailleur dans le cadre de son travail. De son avis, on parle de risque professionnel en cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle. Une occasion pour lui d’apporter plus d’éclaircissement sur c’est deux termes afin d’éviter tout amalgame.

« Pour l’accident, il suffit de poser la question où il survient. Si c’est un accident de trajet, j’ai quitté où pour j’allais où ? Si ce trajet-là a un lien avec notre travail on dira que c’est un accident de travail. Parce que c’est le travail qui nous a mis en mouvement. Si l’accident a eu lieu sur le lieu de travail, c’est un accident de travail parce qu’il s’est produit sur le lieu de travail », a souligné François d’Assise Ouattara.

Seul un médecin peut diagnostiquer une maladie professionnelle

Pour ce qui est de la maladie professionnelle, il a indiqué que sans l’aval d’un professionnel de la santé, aucun diagnostic ne peut être établi. A l’en croire, cela relève uniquement du rôle du praticien. « Le médecin a été formé, c’est lui qui connait la maladie, et s’il a besoin d’information, il prescrit des examens de laboratoire et le laboratoire va lui donner les informations dont il a besoin. C’est le médecin qui finit par dire s’il y a un lien entre votre maladie et votre travail », a fait savoir François d’Assise Ouattara.

Outre cela, il a notifié qu’en cas de risque professionnel, l’agent doit informer immédiatement son supérieur hiérarchique. Dans le cas contraire, prendre attache directement avec la CARFO ou sur le site de la CARFO : www.carfo.org.

Marcel Ouédraogo, directeur général de la fonction publique a apprécié la communication et surtout le public choisi. Selon lui, la protection du travailleur relève d’une importance capitale, car beaucoup ignorent la marche à suivre en cas d’accident de travail et de maladie professionnelle.

« Beaucoup de gens sont victimes d’accident ou de maladie éligible au dédommagement par la caisse de sécurité sociale. Mais par ignorance, ils ne se présentent pas, par ignorance leur entourage ne se présente pas. Donc ils souffrent seuls sans assistance. Souvent par manque de soins, d’autres en viennent à décéder », a-t-il déploré

 Aminata Catherine SANOU et Amira SANOU (Stagiaire)

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page