Triple saut : « Je veux battre le record du monde…» (Hugues Fabrice Zango)

Aucune limite pour Hugues Fabrice Zango. L’athlète burkinabè s’est toujours montré ambitieux. Le Burkinabè s’est exprimé sur ses objectifs dans sa carrière d’athlète dans une interview accordée au média RunblogRun. Le principal est de battre le record du monde du triple saut mais…

La suite après cette publicité

« J’ai plusieurs objectifs en tête. D’abord, mon objectif est d’être médaillé d’or aux championnats du monde d’Eugène parce que j’ai déjà obtenu la médaille de bronze. Normalement, je devrais viser la médaille d’argent mais je suis un sauteur, donc je dois sauter l’argent et aller directement à la médaille d’or. Donc, ce sont mes objectifs tout comme aux jeux olympiques », a expliqué Hugues Fabrice Zango au journaliste Deji Ogeyingbo.

Lire aussi: « Je ne suis pas encore le meilleur mais je cherche à l’être » (Hugues Fabrice Zango)

Le Burkinabè a encore montré sa mentalité de vainqueur, de combattant d’homme à ne pas se contenter du peu. Il vise désormais le record du monde de 18,29m de Jonathan Edwards établi depuis 1995.

Cependant, le premier médaillé olympique du Burkina Faso (17,47m) est réaliste. Il est difficile pour lui, de battre ce record du monde lors des championnats du Monde d’athlétisme cette année.

Battre le record du monde

Pour lui, le plus important est d’abord de remporter une médaille. Toutefois, le recordman du monde du triple saut en salle (18,07 m en 2021) vise cet objectif.

« J’espère que je pourrai battre le record du monde de Jonathan Edwards avant les Jeux olympiques de Paris parce que dans les championnats, c’est souvent difficile de battre un record du monde. Donc, j’espère que je vais le battre dans cette compétition et ensuite, je serai vraiment libre pour aller aux Jeux de Paris », a ajouté Hugues Fabrice Zango, le seul homme à avoir atteint 18m en salle.

Les championnats du monde d’athlétisme d’Oregon aux Etats-Unis se tiennent du 15 au 24 juillet. Après avoir conservé son titre de champion d’Afrique en Iles Maurice (17,34m), Hugues Fabrice Zango bien qu’ayant tardivement débuté la saison espère réaliser un exploit aux championnats du monde celui pour qui, le report personnel est de 17,82m.

Faire parler de l’Afrique au triple saut

Le Burkinabè avait déjà été le premier de son pays à ramener une médaille, le bronze, lors des championnats du Monde. Dans son interview, Zango veut faire mieux : « mon objectif cette année, c’est d’être le premier parce que depuis deux ou trois ans, j’étais dans le top trois ou le top quatre.

C’est une bonne chose. Mais ce n’est pas ce que je souhaite pour l’Afrique. L’Afrique doit être la première partout. Vous voyez, Pichardo (Ndlr. médaillé d’or olympique aux JO de Pékin) et Taylor (ndlr. quatre fois champions du monde et deux fois médaillés olympiques sont de bons amis, parce qu’au triple saut, nous sommes tous amis, mais je veux les battre pour mettre l’Afrique en tête au triple saut ».

Lire aussi: Hugues Fabrice Zango désormais roi du triple saut mondial

A question taquine, réponse taquine. Le journaliste Deji Ogeyingbo a posé cette question pour terminer au champion burkinabè : Qu’est-ce qui est plus important pour toi ?

La médaille d’or aux championnats du Monde cette année ou la médaille olympique aux jeux de Paris en 2024 ? La réponse de Hugues Zango est limpide après un sourire : « La médaille d’or cette année à Oregon, la médaille d’or l’année prochaine à Budapest et la médaille aux jeux olympiques de Paris en 2024 ».

Hugues Zango sera sur le terrain. Les compétitions du triple saut se tiennent les 21 et 23 juillet 2022.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page