Sortie de la 51e promotion de l’École nationale de police : «Ne trahissez pas leur mémoire (Aînés) et travaillez à relever le défi sécuritaire » (Mahamadi Savadogo)

C’est officiel ! La 51e promotion de l’Ecole nationale de Police (ENP), baptisée «Renouveau sécuritaire», forte de 878 compétences, a effectué sa sortie à l’occasion d’une cérémonie tenue à l’ENP en présence du Premier ministre, Albert Ouédraogo, sous le thème : « Contribution de l’Ecole nationale de Police à la lutte contre le terrorisme et la restauration de l’intégrité territoriale», ce vendredi 22 juillet 2022.

La suite après cette publicité

Talouda Sawadogo, Délégué général et major de la promotion, au nom de ses promotionnaires, s’est engagé « à contribuer efficacement à relever le défi sécuritaire avec honneur et fierté  dans le professionnalisme».

Des dires de Oumarou Songné, Directeur général de l’Ecole nationale de police, les 878 compétences se composent de 700 sous-officiers de la Police nationale, 178 élèves des Polices municipales constitués de 108 agents, 64 assistants, 05 contrôleurs et 01 inspecteur de division.

«Ne trahissez pas leur mémoire (Aînés) et travaillez à relever le défi sécuritaire afin de préserver cet héritage très cher pour l’épanouissement des populations», a dit Mahamadi Savadogo, président de la Chambre de commerce et d’industrie, parrain de la promotion sortante. Il s’est également engagé à prendre en charge la réfection des salles de classes de l’Ecole nationale de Police, à prendre en charge les frais de dossier pour le permis de conduire de la promotion sortante. Il a chiffré sa contribution totale à 32 millions de F CFA.

Parrain, Mahamadi Savadogo

Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Omer Bationo, qui a lu le discours officiel de la présente cérémonie, a laissé entendre que « cette technicité acquise à l’Ecole nationale de Police va contribuer à vaincre le terrorisme, ramener les personnes déplacées internes (PDI) dans leurs foyers et rétablir l’administration sur toute l’étendue du territoire».

«Les acquis de la formation doivent renforcer l’intégrité, la probité et l’impartialité des agents en contact avec les populations en vue de combattre tous sentiments d’injustice», a de même soutenu Omer Bationo.

Pour le Premier ministre, Albert Ouédraogo, cette cérémonie de sortie « se situe dans le cadre de la politique du gouvernement de la transition qui est de renforcer les FDS».

Il s’est aussi réjoui du nom de baptême qui dit-il, « cadre bien avec les difficultés auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui». Il a somme toute demandé aux sortants, « de faire preuve de professionnalisme».

Port symbolique des galons aux sortants, plantation d’arbres. Ce sont entre autres activités qui ont accompagné cette cérémonie de sortie.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page