Entrepreneuriat en milieu scolaire : « L’Association Pugsada » finance des jeunes à travers un projet

L’Association D’appui et d’Eveil Pugsada (ADEP), dans le cadre du projet « Autonomisation des jeunes femmes de Ouagadougou », a procédé, ce 06 août 2022 à la remise des prix du concours d’entrepreneuriat en milieu scolaire à 10 élèves. Le projet selon les organisateurs a pour objectif de susciter de saines émulations au niveau de la jeunesse et d’accroître l’autonomisation sociale des femmes par l’accroissement de leur confiance en leur potentiel entrepreneurial. 

La suite après cette publicité

« Vous le savez, le problème de l’emploi est assez crucial. Ce n’est pas toujours évident qu’on termine sa scolarité et obtenir un emploi. Cependant, lorsqu’on a des possibilités de mener des activités génératrices de revenus, cela aide », estime Amsétou Lamizana, coordonnatrice de l’Association D’appui et d’Eveil Pugsada. C’est d’ailleurs selon elle le bien-fondé du projet « Autonomisation des jeunes femmes de Ouagadougou ».

Amsétou Lamizana, coordonnatrice de l’Association D’appui et d’Eveil Pugsada

Aussi, à en croire, la chargée de suivi évaluation dudit projet, Janine Bationo/Ouédraogo, sa mise en œuvre (le projet) dans la commune de Ouagadougou et de Komsilga a permis de mettre en compétition 20 élèves dans le cadre du concours d’entrepreneuriat en milieu scolaire.

« On a retenu 10 (élèves à travers le concours, NDLR) et ce sont les 07 lauréats qu’on a primés aujourd’hui. Les trois autres ayant reçu des prix de participation », explique Janine Bationo/Ouédraogo.

Janine Bationo/Ouédraogo, chargée de suivi évaluation du projet « autonomisation des jeunes femmes de Ouagadougou »

Ainsi Makya Tonané avec son projet de création d’une unité d’élevage de volaille et Simon Nikiema avec son projet de construction d’un enclos pour chèvre ont été premiers ex-aequo avec 16,41 de moyennes. Ils ont reçu des organisateurs la somme 425 000 francs CFA chacun pour démarrer leur projet.

Le troisième projet a reçu comme prix la somme de 350 000 francs CFA, le quatrième 300 000 francs, le cinquième 250 000 francs, le sixième 200 000 francs, le septième 150 000 francs et les trois derniers lauréats ont reçu des prix de participation à hauteur de 100 000 francs chacun.

Il faut donc retenir que l’ensemble des 10 personnes primées du concours ont reçu des prix dont la valeur totale est de 2  400 000 francs CFA selon les organisateurs.

Makya Tonané, élève en classe de 2nde au Lycée municipal Vénégré, première ex-aequo a dit toute sa satisfaction par rapport à sa distinction. « Recevoir ce prix m’encourage à aller de l’avant dans mon projet. Cela va me permettre de payer le matériel nécessaire pour mon poulailler », se réjouit-elle. Elle promet cependant que son projet n’entachera en rien son parcours scolaire qu’elle compte poursuivre concomitamment.

Makya Tonané après la réception de son prix

En rappel, la vocation de l’Association D’appui et d’Eveil Pugsada, selon Amsétou Lamizana, « est d’apporter du soutien aux jeunes filles et jeunes de façon générale aussi bien scolarisés que déscolarisés au niveau des établissements scolaires ».

Aussi, elle a indiqué qu’il était donc normal que l’Association conduise le projet d’autonomisation des jeunes filles de Ouagadougou avec l’appui de ses partenaires à savoir Affaires Mondiales Canada et le centre de solidarité internationale de Saguenay Lac Saint Jean afin de donner des possibilités d’autonomisations aux jeunes scolaires à travers l’entrepreneuriat.

Pour terminer, les organisateurs ont remis un arbre à chacun des dix (10) lauréats du concours d’entrepreneuriat en milieu scolaire pour attirer leur attention vis-à-vis de la protection de l’environnent.

Hamadou Joseph OUEDRAOGO

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page