Koudougou : Les femmes de l’UNDD en rangs serrés derrière la transition

Les militantes de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Développement (UNDD) de Koudougou ont tenu une assemblée générale le samedi 13 août 2022 pour soutenir et encourager le président Paul-Henri Sandaogo Damiba et la transition dans le processus de réconciliation nationale. 

La suite après cette publicité

Elles étaient environ une centaine, les militantes de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Développement lors de cette Assemblée Générale, ce samedi 13 août 2022 dans la Cité du Cavalier rouge. Leur mot d’ordre : l’Union sacrée autour de la transition. 

Pour la circonstance, les militantes de Koudougou ont bénéficié du renfort venu de Ouagadougou. En effet, Me Hermann Yaméogo a dépêché une équipe de son parti et des personnes ressources à l’image de l’emblématique mooréphone du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), Ambroise Tapsoba, et la coordinatrice du Mouvement des Associations pour le Développement et la Protection des orphelins et des Enfants démunis, la députée à l’Assemblée Législative de Transition, Adja Zoungrana. 

« Nous sommes venues dire aux femmes que Me Hermann Yaméogo et l’UNDD soutiennent la transition, et nous sommes venues dire aux femmes de Koudougou que Me Hermann Yaméogo est derrière elles parce qu’elles soutiennent la transition. Et Me Hermann les encourage à persévérer », a d’emblée déclaré la militante Rosalie Tarnagda.

Vue des militantes de l’UNDD lors de l’Assemblée Générale

C’est donc requinqué par ce renfort que la représentante des femmes de l’UNDD de Koudougou, Flore Yaméogo a livré son message à ses camarades. « Nous, les femmes de Koudougou, sommes engagées pour la paix et la réconciliation. Oublions tout ce qui s’est passé et concentrons-nous sur l’avenir », s’est exprimé Flore Yaméogo, non sans encenser leur président Me Hermann Yaméogo qui « a fait de la réconciliation son cheval de bataille« .

Lire aussi👉Réconciliation Nationale : Des émissaires de Me Hermann Yaméogo dans le Passoré pour sonner la mobilisation

Pour les militantes de l’UNDD section de Koudougou, la situation de crise que vit le pays donne raison à Me Hermann Yaméogo qui se bat pour la réconciliation.

« Dans cette crise, ce sont les femmes qui en pâtissent beaucoup plus. Nous voyons que des soldats sont en prison pour des faits politiques et l’UNDD interpelle la transition. Pendant que le pays a besoin de ces soldats pour combattre sur le terrain, ça ne sied pas que ces soldats se retrouvent encore en prison. L’UNDD demande que la transition fasse quelque chose pour libérer ces soldats afin qu’ensemble nous puissions combattre pour libérer ce pays », dira pour sa part la militante Rosalie Tarnagda.

Rosalie Tarnagda (militante UNDD): « Seul quelqu’un qui est contre la transition dirait qu’il n’y a pas d’évolution »

Le retour des exilés politiques était également dans la série des doléances que les militantes de l’UNDD ont adressées au président de la transition. « Le retour des exilés politiques est un impératif. Ce n’est pas le moment de la division, il faut impérativement s’unir pour combattre l’ennemi commun. C’est ainsi la vision de l’UNDD », explique Rosalie Tarnagda

Honorable Adja Zoungrana appelle les femmes à être des actrices de paix

La députée Adja Zoungrana dans un speech d’environ une vingtaine de minutes a rappelé le rôle crucial que chaque femme devrait jouer pour apaiser d’abord les tensions dans les foyers et ensuite pour le retour de la paix dans le pays. 

Tout en affirmant leur soutien à la transition, les femmes de l’UNDD apprécient les avancées déjà enregistrées sur le terrain de la lutte contre le terrorisme et encourage le MPSR a redoubler d’effort dans la reconquête des régions sous emprise terroriste. « Seul quelqu’un qui est contre la transition dirait qu’il n’y a pas d’évolution », foi de Rosalie Tarnagda qui appelle les Burkinabè à travailler main dans la main pour un retour de la paix au Burkina.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page