Venue de Blaise Compaoré au Burkina : Le Conseil supérieur de la magistrature n’a « jamais été approché sur la question »

Ceci est un communiqué de presse du conseil supérieur de la magistrature.

Le 23 août 2022, à l’occasion d’une interview par lui accordée à la Télévision nationale, son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement, répondant à une question sur le récent séjour de l’ex-Président Blaise Comparé au Burkina Faso, a affirmé que : « Avant que M. Blaise Compaoré ne vienne, il y a eu des démarches préalables.

La suite après cette publicité

C’est peut-être ce que beaucoup ne savent pas. (…) Nous avions également approché le Conseil supérieur de la magistrature pour l’informer de la démarche que nous sommes en train de mener et de rassurer que nous ne sommes pas dans la logique de tordre le cou à la justice ou de consacrer l’impunité ».

Le Conseil supérieur de la magistrature est cependant au regret de ne pouvoir s’associer à l’information ainsi donnée, n’ayant jamais été approché sur la question.

Si le Conseil supérieur de la magistrature a bel et bien rencontré son Excellence Monsieur le Président du Faso le 16 juin dernier, juste avant sa deuxième session ordinaire des 16 et 17 juin, la venue de l’ex-Président Blaise Compaoré n’a pas été évoquée à cette rencontre qui a plutôt largement discuté des difficultés de fonctionnement de la justice.

En ces circonstances difficiles pour notre pays, le Conseil supérieur de la magistrature maintient et réaffirme son engagement à continuer, dans la vérité des faits et dans les limites de la loi, de collaborer avec les autres institutions pour le bien de la République.

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page