Burkina Faso: Déclaration du Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères, Josep Borrell

Ceci est une déclaration du Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell sur les récents évènements au Burkina Faso.

publicite

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment l’engagement pris par le capitaine Ibrahim Traoré de respecter l’accord conclu le 3 juillet 2022 entre le pays et l’organisation régionale, devant permettre un retour à l’ordre constitutionnel avant le 1er juillet 2024.

La suite après cette publicité

Elle prend également note des déclarations faites par le capitaine Ibrahim Traoré d’organiser de nouvelles assises nationales avant la fin de l’année 2022, se concluant par la nomination d’un nouveau président de Transition.

L’Union européenne rappelle les obligations qui incombent aux autorités burkinabè d’assurer la protection de tous et la sécurité des enceintes diplomatiques, selon les termes de la Convention de Vienne.

L’Union européenne restera aux côtés du peuple burkinabè, comme elle l’est dans tous les pays du Sahel pour accompagner les efforts de la région vers la paix et la prospérité.

Josep Borrell

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page