Ici Au Faso | Black Dany, ce nouveau visage du rap burkinabè !

Il a été piqué par le virus de la musique depuis sa tendre enfance. Survolant la vingtaine, Daniel Ben Assad Ouédraogo, connu sous le sobriquet Black Dany, est un artiste rappeur burkinabè. Dès son enfance, il fredonnait déjà ses premières notes partout où l’occasion se présentait. Ce faisant, il sera révélé au grand public lors d’une compétition dénommée NESCAFE One Song 1 en 2020, où il remporte haut les mains la compétition et empoche aisément la somme de 3.000 Dollars. Ainsi donc est lancée sa carrière musicale. En 2022, il intègre la grande sphère musicale avec le titre « Black-Out ». L’étudiant en informatique nous dépeint son univers !

La suite après cette publicité

Burkina 24 : Pourquoi avoir choisi le pseudo Black Dany comme nom d’artiste ?

Black Dany : Black Dany, parce que c’est le nom qui me correspond au mieux. Black comme Africain, ma couleur de peau d’abord et black comme état d’esprit africain.

Burkina 24 : Comment êtes-vous arrivé dans la musique ?

Black Dany : J’ai commencé d’abord à écrire dans ma chambre et petit à petit ça s’est transformé en freestyle que j’ai réussi à mettre sur un concours et par la grâce de Dieu les choses se sont bien passées et j’en suis là aujourd’hui.

Burkina 24 : Dans quel genre musical évoluez-vous ?

Black Dany : J’évolue dans plusieurs domaines. Je fais du rap, je chante. Mais mon domaine de prédilection, je peux dire que c’est le rap.

Burkina 24 : Comment ont été les débuts ?

Black Dany : Les débuts, je pense que comme pour tout rappeur, j’ai essayé de faire des freestyles, de taper dans l’œil de ceux qui aiment le rap, qui sont accros à cette musique urbaine et c’est ce que j’ai fait, j’ai fait des freestyles, j’ai fait des concours et je suis là aujourd’hui.

Burkina 24 : De quel artiste burkinabè tirez-vous votre inspiration ?

Black Dany : L’artiste burkinabè qui m’inspire trop, je dirais Smarty en premier surtout coté rappeur. Après j’ai des grands frères aussi comme Toksa, comme Amzy que j’écoute aussi beaucoup que leurs musiques aussi me touchent.

Burkina 24 : Quel regard avez-vous de la musique burkinabè ?

Black Dany : La musique burkinabè fait son chemin. Je pense que dans quelques années on sera encore beaucoup plus loin que là où on est actuellement.

Burkina 24 : Combien de titres avez-vous à votre actif ?

Black Dany : Actuellement j’ai à mon actif un titre qui est sur YouTube sortie le 25 février dernier, qui s’intitule Blackout après j’ai sorti une série de freestyles encore qui sont sur ma page Facebook. On a d’autres titres qui sont en attente et on a un planning qu’on suit et au moment opportun on va les lancer.

Burkina 24 : Avez-vous des featuring en cours ?

Black Dany : Ce n’est pas encore fait mais je peux dire que c’est dans les projets et ça ne s’aurait tardé. C’est ce que j’ai cité comme inspiration déjà, Je pense à Amzy, je pense à Toksa, je pense à Smarty. J’aimerais bien collaborer avec eux ! 

J’ai collaboré avec des artistes comme Aash, j’ai collaboré avec Melokay, avec Lil Kay, j’ai collaboré avec Black Savage, j’ai collaboré avec Ange, avec plein d’artistes burkinabè mais les sons ne sont pas encore sortis, c’est en attente.

Burkina 24 : Quelle est l’actualité de Black Dany ?

Black Dany : Déjà, il faut savoir que Black Dany prépare un projet qui va contenir des titres, Black Dany prépare un album en fait. Il y a l’album qui est en préparation, il y a des clips aussi, j’ai plein de projets. Je prévois faire un concert si l’album se porte bien.

Burkina 24 : Que fait Black Dany au-delà de la musique ?

Black Dany : Au-delà de la musique Black Dany, fait des études en informatique.

Burkina 24 : Comment parvenez vous à allier musique et études ?

Black Dany : Je dirais que quand on veut on peut. Mais c’est trop cliché, c’est assez compliqué mais on gère, on tient les deux bouts.

Burkina 24 : Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes burkinabè ?

Black Dany : Déjà je peux dire que je fais du Rap qui, jusqu’à présent, n’a pas vraiment été vu ici si je peux dire ainsi. Le rap dans le français dans lequel je le fais et ma manière de le faire et je pense que ça n’a pas été fait ici et j’ai eu beaucoup de retour comme quoi, on ne dirait pas un Burkinabè, je ne sais pas si je dois bien le prendre ou mal le prendre, on ne dirait pas un Burkinabè, qu’est-ce que ça veut dire au fond ?

Burkina 24 : Avez-vous une maison de production?

Black Dany : J’ai un manager mais nous sommes dans l’autoproduction. J’ai un manager mais je ne travaille pas avec un producteur.

Burkina 24 : Avez-vous déjà approché des producteurs pour vous faire entendre ?

Black Dany : Black Dany a rencontré plusieurs producteurs mais disons qu’ils n’ont pas entrepris d’investir dans mon art. Donc je suis toujours à la recherche d’un producteur qui va croire en mon talent, en mon art.

Burkina 24 : C’est quoi, le message que vous véhiculez à travers le titre Black-Out?

Black Dany : Black-Out c’est un freestyle, qui n’est pas à classer comme single ou un titre avec un thème ou quelque chose de le genre, c’est un freestyle, le but était de me performer et c’est ce que j’ai fait.

Burkina 24 : Un souhait pour la musique burkinabè ?

Black Dany : Mon souhait pour la musique burkinabè c’est qu’elle retrouve sa gloire d’antan, c’est-à-dire, au moment où la musique burkinabè était écoutée un peu partout en Afrique de l’ouest et mon souhait numéro deux, c’est qu’elle dépasse cette gloire, qu’elle aille beaucoup plus loin que là où on s’était arrêté avant. 

Burkina 24 : Un message pour vos fans qui vous soutiennent depuis le début ?

Black Dany : J’aimerais dire merci pour tout ce qu’ils font. Pour les partages à chaque fois que je sors un projet, je voudrais leur dire merci pour ça. Et je souhaite que la paix revienne au Burkina Faso.

OUEDAOGO Micheline et Catherine KOURAOGO 

Pour Burkina24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page