Burkina Faso : Le SYNATCOMB invite ses « détracteurs à suivre la voie judiciaire pour le règlement de tout différend »

Ceci est une déclaration du Secrétaire général du Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB), Roch Donatien Nagalo, sur la suite judiciaire liée à leur dossier. 

Mesdames et Messieurs,

La suite après cette publicité

Chers camarades,

Notre pays traverse en ce moment l’une des pires épreuves de son histoire liée aux multiples crises qui ont affecté l’environnement économique et social.

Cette crise est la résultante directe du clanisme politique, des intérêts égoïstes, de la marginalisation des plus faibles par les plus forts sur le plan social, économique et politique et enfin de la perte des valeurs intrinsèques qu’incarnent notre nation.

Nous ne saurons commencer nos propos sans rendre hommage à nos illustres disparus. C’est aussi l’occasion pour nous de solliciter l’adhésion de tout le peuple burkinabè à faire bloc derrière les FDS et les VDP pour le retour de la paix dans notre pays.

Mesdames et messieurs,

Chers camarades,

Notre syndicat a pour but de défendre les intérêts moraux et matériels de ses membres, ceux des structures affiliées et contribuer au développement socio-économique et social de notre pays.

Accusés de tous les maux, nous avons toujours été cléments, et invitons sans cesse nos détracteurs à suivre la voie judiciaire pour le règlement de tout différend. Tous les Burkinabè sont égaux devant la loi et ont tous le droit de passer par la justice pour régler leurs différends. 

Mais force est de constater qu’un audio d’ordre dissuasif circule sur les réseaux sociaux, invitant les commerçants ainsi que d’autres acteurs à se mobiliser autour des sieurs X et Y appelés à répondre à une convocation judiciaire pour faire la lumière sur cette affaire qui a défrayé la chronique.

Mesdames et messieurs,

Chers camarades,

Notre invite ce matin est d’interpeller tous les acteurs membres du SYNATCOMB et affiliés à s’abstenir de tout comportement contraire aux valeurs dont nous incarnons telles que le civisme, le patriotisme, l’intégrité, l’amour du prochain et de la patrie. Nous les invitons à ne ménager aucun effort pour renforcer la cohésion sociale à travers leur grandeur d’esprit.

Nous invitons nos autorités et l’ensemble des gouvernants à se démarquer de toute structure fantoche pour une réussite radieuse de la transition car il n’est pas opportun que notre pays recule davantage. Nous les invitons également à prendre en compte les priorités réelles du peuple burkinabè qui sont la restauration de l’intégrité territoriale, la sécurité et le bien-être social. C’est aussi l’occasion de prendre en compte les critiques constructives du peuple burkinabè sans que cela ne porte atteinte à la vision de la transition qui, espérons, répondra aux attentes du peuple.

Le Burkina Faso est à la croisée des chemins avec des défis énormes sur plusieurs fronts, alors, que chaque Burkinabè intègre joue sa partition pour la restauration de la paix et de la cohésion sociale.

Certes, tous ne pourront pas aller à la guerre en prenant les armes contre l’ennemi mais peuvent contribuer d’une manière ou d’une autre sur le plan social et/ou économique. Que personne ne manque à ce rendez-vous de l’histoire de notre chère patrie.

Puisse Dieu veiller sur notre pays et restaurer la paix au grand bonheur de tous.

DIEU BENISSE LE SYNATCOMB !

DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !

JE VOUS REMERCIE !

Roch Donatien Nagalo

Secrétaire général national du SYNATCOMB 

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page