31 octobre 2011 : Célébration de la Journée Africaine de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle

© AFP

La capitale éthiopienne, Addis Abeba, accueille la commémoration continentale de la Journée Africaine de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (AFNSD 2011), ce lundi 31 octobre. « Investir dans le Commerce intra-Afrique pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle » est le thème retenu pour cette édition.

La suite après cette publicité

Organisée par le NEPAD en collaboration avec l’Union Africaine et le bureau OMS d’Ethiopie, cette célébration vise à attirer l’attention et  susciter l’engagement pour l’alimentation et la nutrition au plus haut niveau.

Selon les organisateurs, l’objectif global de l’AFNSD 2011 est de fournir une plate-forme aux parties prenantes et un leadership à tous les échelons, dans le but de faciliter les discussions entre les gouvernements, la société civile, le secteur privé, la communauté scientifique, les agriculteurs et les partenaires de développement sur l’importance du commerce Intra-Afrique pour faciliter la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle.

Les leçons tirées en matière d’amélioration de la production alimentaire et d’ajout de valeur sur le continent africain seront partagées entre les parties prenantes lors de cette journée.

Ce thème, notent les promoteurs, est lié à cinq sous-thèmes majeurs se rapportant aux programmes alimentaires et nutritionnels pilotes de l’Union Africaine /du NEPAD. Il s’agit des programmes de sécurité alimentaire tels que les repas scolaires/l’alimentation scolaire, l’enrichissement alimentaire et d’autres programmes visant à réduire les carences en vitamines et minéraux, la diversité alimentaire, les programmes ciblant la santé et la nutrition des  femmes et des enfants, et l’interdépendance entre le commerce et la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La Banque Mondiale estime que les enfants mal nourris encourent le risque de perdre plus de 10% des gains potentiels au cours de leur vie, soit un coût pour les pays pauvres de près de 3% de leur PIB annuel.

Par conséquent, l’amélioration de l’état nutritif est un domaine prioritaire pour lequel il est urgent d’élaborer des politiques en vue d’accélérer le progrès et le développement socioéconomiques en Afrique, d’où l’intérêt de cette célébration.

Roukiattou Ouedraogo, Addis Abeba

publicite


publicite

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page