La capitale bissau-guinéenne, théâtre d’affrontements armés

photo: Batoto

Des hommes armés, ont attaqué le siège de l’état major ce matin du 26 décembre. Des militaires qui n’ont pas été identifiés et qui pourraient être proches du chef d’état-major de la Marine, le contre-amiral Bubo Na Tchuto, s’en sont pris à l’état-major et à deux autres unités militaires dans la capitale.

La suite après cette publicité

Le chef d’état major, Antonio Indjai, a déclaré plus tard à la presse, dont l’Agence France presse, que ces militaires tentaient de « récupérer des armes ».

Cette attaque intervient alors que le président bissau-guinéen, Malam Bacai Sanha, se trouve hospitalisé en France. Elle remet à jour les querelles au sein de l’armée et notamment entre les deux principaux figures de l’armée, le chef d’état major, Antonio Indjai,  et le chef d’état-major de la Marine, Bubo Na Tchuto.

(Source: RFI)

publicite


publicite

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page