Crise alimentaire au Burkina : Taïwan offre près de 400 millions de F CFA

L'ambassadeur de la République de Chine Taïwan (à g) a remis un chèque de 600 000 euros au ministre de l'Economie et des Finances.

La République de Chine Taïwan a offert ce vendredi 6 avril 2012, 600 000 euros soit près de 400 millions de F CFA au Burkina Faso pour faire face à la crise alimentaire qui sévit dans plusieurs régions du pays.

La suite après cette publicité

Ce don a été matérialisé par la remise d’un chèque au montant indiqué au ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba par l’ambassadeur de la République de Chine Taïwan au Burkina, Zhang Ming-Zhong, après la signature d’une décharge y afférente.

L’objectif de cet appui de Taïwan est de soutenir les efforts du gouvernement pour faire face non seulement à la crise alimentaire qui est une réalité, mais aussi aux effets de l’afflux massif des réfugiés touaregs sur le territoire burkinabè.

En effet, la mauvaise campagne agricole passée a suscité un déficit céréalier de plus de 154 000 tonnes soit environ 19% de la production nationale, selon le ministre de l’Agriculture et de l’hydraulique Laurent Sedogo ; une situation qui s’est aggravée avec l’arrivée des réfugiés touaregs du Mali.

C’est ainsi que ce soutien s’avère très salutaire pour les autorités du Burkina Faso et des populations de manière générale. La présence de la Chine Taïwan aux côtés du Burkina n’est pas nouvelle. Elle date d’assez longtemps et témoigne des bonnes relations de coopération entre les deux pays.

La Chine Taïwan investit au Burkina Faso dans plusieurs projets touchant les domaines de l’agriculture, la formation professionnelle et la santé. Elle a beaucoup contribué à faire de Bagré un pôle de croissance qui suscite aujourd’hui grand espoir pour les populations, a dit le ministre Sedogo.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page