Programme d’appui macroéconomique : 20 milliards FCFA venus du Danemark

Le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien M. N. Bembamba et l’ambassadeur du Royaume de Danemark, Bo Jensen © BURKINA24

L’ambassadeur du Royaume de Danemark, Bo Jensen et le ministre de l’Economie et des Finances Lucien M. N. Bembamba ont signé ce mercredi 28 novembre 2012, à Ouagadougou, une convention de financement d’environ 20 milliards de F CFA.

La suite après cette publicité

Deux cent trente (230) millions de couronnes danoises, c’est le montant du financement que le Royaume de Danemark met à la disposition de l’Etat burkinabè, pour soutenir la troisième phase du Programme d’appui macroéconomique 2012-2015 du pays.

Le financement vise à contribuer à la réalisation des objectifs de la SCADD (Stratégie de croissance accélérée et de développement durable), entre autres réaliser une croissance forte, améliorer la qualité de vie des populations, soutenir le développement durable.

Le Programme d’appui macroéconomique soutenu pas le Danemark comprend deux composantes ; l’une est relative à l’appui budgétaire général et l’autre aux appuis des actions complémentaires permettant d’accroître l’efficacité de l’appui budgétaire général.

Ce programme va en outre apporter un soutien financier  à des organisations de la société civile, pour plus d’engagement citoyen pour la transparence budgétaire et la lutte contre la corruption.

Et c’est au regard du coût annuel de la dégradation de l’environnement au Burkina Faso (18 à 22% du PIB en 2008 soit 760 milliards FCFA) que le Danemark apporte cet appui au pays afin de s’appesantir davantage sur le management de la question environnementale  au plan macroéconomique et mieux s’orienter vers un reverdissement de sa croissance (avec une marche vers l’économie verte).

publicite


publicite

Articles similaires

2 commentaires

  1. Comment les organisations de la soci?t? seront soutenues financi?rement dans leurs actions sur le terrain de lutte contre la d?gradation des terres, notamment dans la r?gion du Sud-ouest?

  2. comment b?n?ficier du financement d’appui aux organisations de la soci?t? civile en mati?re de lutte contre la d?gradation de l’environnement dont les risques sont particuli?rement ?lev?s dans le sud-ouest du Burkina Faso: perte de la biodiversit? v?g?tale et animale et des principaux cours d’eau (Bougouriba, Poni, Noumbiel et surtout le Mouhoun).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page