Grève des élèves : Le gouvernement reconnaît qu’il y a eu des blessés

Le ministre des Enseignements secondaire et supérieur (MESS), Moussa Ouattara reconnaît qu’effectivement il y a eu des blessés lors de la manifestation des élèves réprimée du 13 mai 2013. Mais il assure que le gouvernement a pris ses dispositions pour les prendre en charge. C’était lors du point de presse de ce jeudi 23 mai 2013.

La suite après cette publicité
Les membres du gouvernement au point de presse. A droite, le ministre Moussa Ouattara (Ph : B24)
Les membres du gouvernement au point de presse. A droite, le ministre Moussa Ouattara (Ph : B24)

Les syndicats des enseignants F-SYNTER et SNESS assuraient lors d’un point de presse tenue en début de semaine qu’il y avait un blessé grave lors des affrontements élèves-policiers du 13 mai 2013. Ils indiquaient également que le gouvernement allait les prendre en charge. « C’est vrai », a confirmé le ministre Moussa Ouattara.

« C’est réglé »

Il est également revenu sur l’issue des négociations entre les deux parties et a corroboré ce que les syndicats avaient déjà divulgué lors de leur point de presse. Concernant maintenant les raisons du retard dans la mise en œuvre du protocole d’accord signé depuis le 26 mai 2011, le ministre Ouattara a expliqué que les négociations sectorielles, dans lesquelles a été reversé le protocole, ont dû céder le pas aux négociations globales gouvernement-syndicats. Cependant, il assure que des améliorations seront effectuées. Pour le reste, il affirme que sur ce protocole, « c’est réglé ».

 Le second point a été la modification du calendrier scolaire afin, dit le ministre Moussa Ouattara, d’amortir le coup des perturbations. Cette modification a été entérinée par le Conseil des ministres du 22 mai 2013.

Le nouveau calendrier scolaire

Vendredi 7 juin 2013 : fin des cours du secondaire

Mardi 11 juin 2013 : début des épreuves du BEPC, CAP et BEP

Jeudi 27 juin 2013 : début des épreuves du baccalauréat

NB : Le déroulement des autres phases de ces examens est modifié en conséquence. Les autres dates fixées dans les calendriers de l’année scolaire 2012-2013 et des examens et concours session 2013 ainsi que celles des épreuves sportives du BEPC et du Bac restent inchangés.

 

Les prochains états généraux de l’enseignement supérieur, qui auront lieu les 13, 14 et 15 juin 2013, concerneront tous les acteurs (environ 300 selon le ministre) du système universitaire du Burkina, y compris les étudiants, a assuré Moussa Ouattara en abordant ce troisième point. Chaque association d’étudiants pourra élaborer ses solutions afin de les reverser aux discussions, a-t-il affirmé.

Ces discussions porteront, a informé le ministre, sur les offres de formation, le système LMD (Licence-master-doctorat) et les TIC (thème 1), les ressources humaines, les infrastructures et l’équipement (thème 2), recherche scientifique, coopération et partenariat (thème 3), l’investissement et les œuvres universitaires (thème 4), l’enseignement supérieur privé (thème 5) et la gouvernance académique, éthique et discipline (thème 6).

Ces états généraux permettront de « débattre des problèmes cruciaux qui minent cette composante de notre système éducatif pour rechercher les voies et les moyens d’y promouvoir la qualité et l’excellence », a rappelé Moussa Ouattara.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page