Radio Pulsar investie par les forces de l’ordre sur une fausse alerte

Une escouade des éléments de la Brigade anti-criminalité (BAC) et du Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou a investi les locaux de la Radio Pulsar à Ouagadougou ce mardi 13 août 2013 dans l’après-midi, a appris Burkina 24.

La suite après cette publicité

Pulsar 2Les forces de l’ordre, de la BAC et du Commissariat central, auraient reçu un appel anonyme aux environs de 17h  indiquant qu’une personne intervenait sur les ondes de la radio et incitait les étudiants à détruire les véhicules des députés, a indiqué Yaya Boudani, chef des programmes de Radio Pulsar, joint par  Burkina 24.

« Il y avait une seule émission dans l’après-midi, mais c’était une rediffusion qui parlait des destructions des biens de l’Etat« , explique le chef des programmes. L’émission a été écoutée par les éléments des forces de l’ordre et « ils ont même pris une copie et sont repartis après avoir pris nos coordonnées », indique Yaya Boudani.

« C’est après cela que le commissaire Jean Alexandre Darga m’a appelé pour s’excuser et  me dire que c’était une fausse alerte, qu’il n’y avait rien d’inquiétant ni d’incitant à la désobéissance  civile », a expliqué le chef de programmes.

A.Z

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

9 commentaires

  1. quand la fourmi veut s’?garer elle ramasse des graines de haricot a dit quelqu’un.le patriotisme est la d?fense de l’int?r?t du peule.alors que ces d?fenseurs fassent ce qu’il faux et non ce qu’ils veulent.

  2. C’est bien. Si seulement ces forces de l’ordre comprenaient ce que signifie incitation ? la d?sob?issance civil ils n’allaient pas chercher d??nergum?ne ailleurs.La soci?t? fait ses hommes et les hommes font la soci?t?.?duquez ne r?primons pas . Cela commence par le bon exemple.

  3. BAC ,Brigade Anti-Criminalit? ou Brigade Anti-Citoyennet?? Quand il s’agit d’aller reprimer des honnetes citoyens, on est prompt ? l’appel mais quand il s’agit de contrer les coupeurs de route on vient 2heures apr?s le depart des braqeurs. quel simulacre de police!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page