Championnat national de volley-ball: Le regard du journaliste Abdoul Diallo sur les finales

Le journaliste et ancien international volleyeur Abdoul Diallo ©  Burkina 24
Le journaliste et ancien international volleyeur Abdoul Diallo © Burkina 24

Le championnat national de volley-ball saison 2013 a donné comme vainqueurs l’AS SONABEL chez les dames et l’USFA chez les hommes. Le journaliste Abdoul Diallo, ancien volleyeur de l’équipe nationale, analyse les finales avec un air de satisfaction.

La suite après cette publicité

« En dames, il y a eu un complexe de supériorité du côté de l’ASA, qui a toujours battu l’AS SONABEL, une jeune formation étoffée par d’anciennes joueuses. A force d’être battues, elles ont travaillé, elles ont eu le moral, elles sont revenues. Je tire mon chapeau à Aicha Soura et à Compaoré qui ont fait un très grand match en attaque comme en défense.

Niveau acceptable

Bravo à la passeuse ! Elles ont fait preuve de calme avec un entraîneur qui a su gérer. Le niveau est acceptable parce qu’il n’y a pas beaucoup d’équipes dans la ligue de Ouagadougou. Ce sont les deux. Elles se connaissent suffisamment. Je crois que les filles de l’ASA n’ont pas sur gérer cette rencontre. Elles ont cru que ça allait être facile.

Chez les hommes, le choc a répondu à l’attente du public. D’abord les deux équipes sont les meilleures dans notre championnat. L’Etoile Filante par quatre fois a remporté le championnat devant l’USFA et ce soir,  c’était la 5ème rencontre.

Il y a eu une bonne réaction qui a permis à cette équipe de remonter la pente. Ils ont un jeune joueur avec lequel il faut compter : Vincent Congo qu’on appelle « Djina Gbèsè » ce qui signifie « le cure dent du diable ». Lire la suite sur sports.burkina24.com

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page