Blaise Compaoré institutionnalise un « dialogue direct » avec les élus locaux

2469 30

Le Président du Faso Blaise Compaoré a annoncé aux maires des communes du Burkina à Koudougou, ce 9 mai 2014, sa décision d’institutionnaliser sa rencontre avec les élus locaux.

Le chef de l’Etat au cours de sa communication (Ph : DirCom présidence du Faso)
Le chef de l’Etat, Blaise Compaoré  (Ph : DirCom présidence du Faso)

« Ainsi, tous les ans, à l’instar de ce qui se fait avec d’autres composantes de la société, nous tiendrons des assises de dialogue direct entre les élus locaux et le Président du Faso« , a annoncé Blaise Compaoré dans son discours qu’il a prononcé devant les maires et publié sur le site de la Présidence du Faso.

Après donc le Forum national femmes, la Journée nationale du paysan, le Président du Faso rencontrera désormais chaque année les maires et élus locaux du Burkina.

Par ailleurs, dans son discours, le Chef de l’Etat a exhumé des acquis de la décentralisation mais également des insuffisances, liées notamment à la mobilisation des ressources financières.

Blaise Compaoré a conseillé aux élus locaux de se tourner vers le développement de l’intercommunalité et la coopération internationale décentralisée.

En rappel, le Chef de l’Etat effectue une tournée qui le conduit du 9 au 10 mai dans les provinces du Boulkiemdé et du Sangué. Selon un correspondant de la Radio Omega, le Président du Faso a eu un bain de foule à Kokologho et à Ramongo ce 9 mai, mais arrivé à Koudougou, il s’est dirigé directement au lieu de la rencontre avec les élus locaux.

  1. Ces actions sont les derni?res d?un r?gime en pleine d?cadence.
    Ce qui est s?r le peuple suit et attend d?un ?il ferme ? un quelconque d?rapage, d?organisation d?un r?f?rendum ou d?un envie de rester au pouvoir

  2. Pr?si, il te reste une ann?e. Il commence ? faire tes bagages pour Ziniar? pour un repos apr?s 28 ans de r?gne. Le Burkina a besoin d’institutions fortes et non d’hommes forts indispensables pour paraphraser Barack Obama. Nous te demandons de lasser ce pays en paix.

  3. La balle est dans votre camp monsieur le Maire,a vous de travailler pour m?riter d’avantage la confiance du pr?sident du Faso.On a besoin des gens comp?titifs et il faut travailler de telle sorte m?riter sa place.

  4. la fille du capo |

    Le pr?sident du Faso fait bien de mettre cela en place car ?a va un temps soit peut inciter les maires a travailler d’avantage.Il auront en tout cas la volont? de toujours mieux faire pour qu’a la prochaine rencontre ils puissent ?tre f?licit? par le pr?sident.

  5. le citoyen averti, si Blaise quitte tout de suite le pouvoir et part ouvrir son cabinet de consultant en crise, le Burkina sera son premier client, je ne le souhaite pas mais c’est in?vitable. Vos soit disant leaders politiques de l’opposition qui veulent faire une candidature unique vont se partager le pays quand ils seront au pouvoir. Pensesy

  6. gros bras mince |

    Nous sommes un pays a ressource limit? et il faut une meilleur utilisation de ces ressources.Et l’initiative est la bien venue donc pour permettre cela,on ne peut que la saluer et souhaiter que l’arbre puisse apporter ses fruits.

  7. L’initiative est bonne en tout cas j?esp?re bien qu’elle puisse ?tre effective. ?a va d’un cran permettre a nos ?lus locaux de se donner a fond pour une meilleur utilisation de nos ressources.

  8. mon oeil laisse la place a ton succec?de de prendre cette initiative d’institutionalis? cette rencontre annuelle avec les elus locaux.Tu feras mieux de pr?parer ta retraite.

  9. le citoyen averti |

    Il ne suffit pas de cr?er des institutions . Son successeur en 2015 saura que faire. On lui demande tout simplement d ouvrir son cabinet de consultant en Crises s il le d?sire. Il n a plus rien ? donner avec son syst?me

  10. les burkinab? dans sur 2 pi?ds.nous savoir dire la verit? a notre pr?sident .le pire ce n’est pa la mechancet? des hoe mauvais c? le silence des hommes biens disait Norbert Zongo.alors mes chers maires kel verit? l’avez vous dit?

  11. Le sujet principal la d?centralisation, concr?tement que doit-on retenir . L’autonomie est pour tout de suite ou pour des ann?es ? venir . L’intercommunalit? oui , la coop?ration internationale , comment et tous les pays sont-ils admis ? investir au Burkina Faso ?

  12. LES propos du Pr?sident a koudougou sont d’une tr?s grande richesse,en plus c’est tr?s promettant et convainquant!

  13. OUATTARA Ibrahim |

    cela est une bonne initiative,et nous ne cesserons de dire grand merci au gouvernement pour son attachement a la nation Burkinab?.s’int?ress? aux ?lus locaux c’est un grand bon pour le d?veloppement.

  14. Bain de foule par-ci, bain de foule par l?! Mobutu a fait plus que ce que lui faisait. Mais; il est o?? Il est parti comment ? O? est ce que sa popularit? l’a conduit? C’est apr?s 28 ans de pr?cidence qu’il a maintenant de l’inspiration? Path?tique!

  15. Pourquoi il ne prend pas de bain de foule ? Koudougou? Ce n’est pas lui le « Pr?sident bien aim? » pour qui se p?ment tous les burkinab?, grands et petits?

  16. Tu penses qu’il y aura encore d’autres rencontres apr?s 2015? L?, tu te trompes, ? moins que ce ne soit l’initiative du nouveau pr?sident. 2015=terminus.

  17. En tout cas les propositions du president du faso a koudougou semblent etre interessantes

  18. Il ne faut pas croire que c'est avec la main sur le coeur qu'on institutionnalise le dialogue avec les ?lus locaux, c'est pour carresser dans le sens des poils les ?lus locaux. Ce que l'Etat souhaite derri?re ?a c'est endormir certain pour pouvoir battre campagne pour la modification de l'article 37. Puisque je vous le dis.

  19. EN 2015 AVANT L??LECTION PR?SIDENTIELLE OK! EN 2015 APR?S L??LECTION PR?SIDENTIELLE, CE N’EST PAS LUI BLAISE QUI SERA NI LA PR?SIDENCE NI LE PR?SIDENT POUR PRENDRE UNE D?CISION DE TELLE PORT?E. NOUS GOUVERNER NOUS SOMMES D’ACCORD JUSQU?? LA FIN DU MANDAT, MAIS VOULOIR NOUS COMMANDER A TOUT PRIX ET DE TOUT TEMPS CA COMMENCE A FAIRE TROP.

  20. A chacun d’ouvrir et de savoir o? il m?ne ce pays de part ses prises de position et ses choix

  21. Ayons le discernement en privil?giant l’unit? et la coh?sion pour une paix durable au Faso, notre pays ? tous. Ce sont les m?mes foules qui sont mobilis?es dans chaque camp, donc attention!

  22. Toutes ces rencontres pour le forcing!Que le peuple soit d?termin? pour conduire ? son changement!

  23. pr?si du courage que DIEU t’accompagne dans tes activit?s et te donne longue vie pour toujours nous gouverner au faso.VIVE BLAISE COMPAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Articles du même genre