Quand le MNLA justifie sa présence à Ouagadougou

Ouagadougou serait-elle devenue une base arrière pour les mouvements armés du Nord du Mali? Beaucoup de Burkinabè se posent la question, et ce, depuis le début de la médiation menée par le Président du Faso dans la crise malienne. Pour les représentants de ces mouvements, la réponse est non.

La suite après cette publicité

Lors de la conférence de presse animée ce jeudi par les représentants des mouvements armés du nord du Mali, une des questions des journalistes a été de savoir ce qu’était la capitale burkinabé pour ces mouvements. S’agit-il d’une base arrière, une base de repli ou un lieu d’exil doré.

Non, « il n’y a pas de base arrière ni de base de repli du MNLA à Ouaga » a répondu Mossa Ag Attaher, porte-parole du Mouvement, estimant que s’il y a des journalistes burkinabé qui ont un problème avec la médiation conduite par Burkina Faso, cela n’engageait qu’eux.

Car pour Mossa Ag Attaher, la présence de représentants du MNLA à Ouagadougou se justifie par le fait que le Burkina Faso est le médiateur de la CEDEAO, et que « jusqu’a preuve de contraire, nous reconnaissons la médiation de la CEDEAO conduite par le président du Faso« . Il s’agirait aussi d’une présence qui n’est pas permanente, a ajouté Mossa Ag Attaher. « Nous avons des représentants un peu partout« , a conclu le porte-parole du MNLA.

Justin Yarga
Burkina 24
publicite


publicite

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

12 commentaires

  1. le president du faso ne joue pas franc et nous le savons

  2. Yo l? gas!!!! wep vs u MNLA la vs r?flichissez avec vos tibia ou quoi?_? vs n'avez jamais entendu l'expression "l'union fait la force"? Au lieu d'essayer d'unifier notre chere Afrique, vs faites le contraire!!! Allez vs faire foutre avec votre histoir de "AZAWAD" de m?me que ceux qui on divis? le Soudan bande de…

  3. nous n’avons pas besoins de vous chez nous, dans ce cas nous ne sommes pas hospitalier.il ya un landage africain qui dit  » on ne regarde pas dans la bouche de celui qui grille des arrachides » pour simplement dire qu’il ya angure sous roche

  4. Tant que le pr?sident Blaise Compaor? ne tranche pas sur sa sympathie avec les responsables du MNLA, et r?gler les questions d?armes qui passent par les fronti?res poreuse des pays voisins du Mali pour armer les rebelles, la crise Malienne n?aura jamais une fin. La seule solution pour sauver le Mali est de revenir sur la table de n?gociation, c?est aussi d?attendre en 2015 avec le d?part du pr?sident Blaise Compaor? de son pouvoir, et qui sera libre de tout mouvement pour les m?diations. Le pr?sident Blaise Compaor? connait comment charmer les forts et les faibles des pays voisins pour les faire s?entendre, comme ce fut le cas de la Cote d?Ivoire de son ami Laurent Koudou GBAGBO.

  5. Jusqu’o? va l’exil des dirigeants du MNLA?Ne soyons pas ?tonn? qu’on nous traite de base arri?re des mouvements arm?s au nord du Mali.Cependant les maliens doivent s?assoir sur une table de n?gociation et r?soudre ce probl?me touareg.

  6. je ne sais pour vous mes amis mais moi je ne suis pas rassur? par la pr?sence de ces gens,c'est pas eux c'est fouteur de trouble:leblaiso.net

  7. Ce sont des combattants suppl?tifs de Blaise. N'oubliez pas que des lib?riens ont jou? un r?le dans l'av?nement du 15 oct 1987. N'ayant plus tellement confiance ? sa propre arm?e, il n'est pas exclu que Compaor? m?nage ces combattants touaregs esp?rant b?n?ficier de leur concours en cas de besoin. Mais que Dieu nous en pr?serve!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page