Algérie : Cri de cœur d’un étudiant burkinabè

4684 28

Dans le coup de cœur de la semaine, un étudiant burkinabè en Algérie appelle à l’aide pour l’amélioration de leurs conditions de vie en Algérie. C’est l’occasion pour lui de dénoncer l’interdiction par le président algérien, de l’utilisation des devises étrangères par les étrangers en Algérie par les étrangers. Une décision qui réduit le montant de la bourse. Il se plaint également du retard de perception des bourses, et de l’impossibilité pour eux de rentrer au pays pendant les vacances pour s’imprégner du monde du travail. Pour lui, une enquête est nécessaire pour comprendre leur situation en vue de les aider.

«(…) Je viens par ce message  répandre les larmes de détresse des étudiants burkinabè boursiers vivants en Algérie. Grace à Dieu grâce et au football beaucoup de gens savent maintenant ce que nous vivons au quotidien dans ce pays.

Je ne voudrais pas m’étaler sur les conditions d’études car nos dirigeants ne peuvent pas les changer. Mais encore nos conditions de vie ici sont négligées.

En effet, jusqu’à courant l’année académique qui vient de s’achever, nous touchions notre bourse trimestrielle en euro: 200 euro, ce qui correspondrait au 40 000 trimestriel dont nous avons droit.

Le problème est que depuis décembre, le gouvernement algérien a décrété que tous les étrangers vivants en Algérie n’ont plus le droit d’utiliser des devises étrangères et cela même si l’intéressé ouvre un compte en devise étrangère plutôt que celle locale. Seuls les Algériens en ont le droit.

Ajouté à cela, leurs banques délivrent cet argent à un taux vraiment ridicule, soit à peine 100 Da pour 1 euro. Alors qu’à la BCEAO, 1Da fait 7 F cfa.

Cela fait qu’à y prêter attention nous touchons une bourse similaire à celle des boursiers résidents au Burkina en première année d’université, sans compter que la bourse ici reste la même de la première à la cinquième année contrairement à ce qui se passe au Burkina avec une bourse qui augmente au fil des années.

Les conditions de vie sont plus difficile ici. Avec cela s’ajoutent les retards incessants sur la paye de la bourse.

La dernière fois, on a touché la bourse avec un retard de 6 mois.

En plus, il est dit que nous avons droit à un billet d’avion chaque deux ans pour rentrer. Mais nous n’en avons qu’un seul. Cela fait que de ta deuxième année jusqu’à la fin de tes études, tu es coupé de ton pays et du monde professionnel au Burkina. On a peur de revenir après le diplôme car on n’a aucune connaissance du monde du travail là-bas.

Aidez-nous s’il vous plait (…). Merci pour tout»

Un étudiant burkinabè  en Algérie
 
Crédit photo : L’Econews

  1. Personne ne comprendra ce que vit l’?tudiant burkinab?. l’Ambassade se dit impuissante face ? nos probl?mes, on a vu des ?tudiants dont leur probl?me a ?t? r?solu et ces derniers nous demandaient si nous n’avions d’ambassade, c’est alarmant de voir les ?tudiants burkinab? ici, et toutes les lettres que nous envoyons, on arrive ? se demander si ?a parvient au pays, ou si les autorit?s int?ress?es s?impr?gnent de nos soucis. nous sommes juste envoy?s ? l’abattoir, o? personne ne s’attend ? ce que nous en sortons. tous les pays repr?sent?s ici en Alg?rie sont inform?s des dures r?alit?s que vivent les ?tudiants et mettent en place des solutions pour r?pondre ? ces probl?mes. mais le cas du Faso est d?cevant, l’exemple le plus palpable est le cas de la bourse dont un d?cret est venu tout boulevers?,une lettre a ?t? envoy? au Faso afin qu’ils prennent des mesures, et ils ont ?t? inform?s par t?l?phonie par l’appuie de l’Ambassade, et les travailleurs du CIOSPB se permettent d’envoyer l’argent sans prendre en compte le probl?me rencontr? pour la pr?c?dente bourse. c’est une mani?re de dire, que ces ?tudiants nous emb?tent, c’est alarmant, les ?tudiants qui ont termin? leurs ?tudes ne sont pas capable de rentrer avec une modique somme de 10 euros parce qu’il va prendre sa bourse en dinars et il lui est formellement interdit de faire un change du dinars ? l’euro (c’est ill?gal et m?rite quelques ann?es de prison).Messieurs les autorit?s concern?es vous devez revoir le statut de l’?tudiant burkinab? en Alg?rie (au Maghreb de fa?on g?n?rale. nous avons toujours peur de retourner au pays parce que vous nous abandonnez et nous n’avons plus de certitude ni d’assurance, ……………….. ?a nous arrive souvent de pleurer……..

  2. pour ce qui concerne les devises , je crois que c est le percepteur de l ambassade qui est nul , sinon toutes les ambassades africaines ont ouvert des compte en devise en Tunisie et vont chercher pour payer les gens . mettez la pression sur lui

  3. mr sabo vous avez sans doute lu la partie ou il precise que cela ne doit pas etre pri pour une comparaison. c juste que lon n pa comprendr pqw la bourse nationale augmente avec l'ann?e d'?tude mais pas cel du boursier a l'?tranger?. ?tudiant est un boulot universel on a tous besoin des mm conditions qlq soit l pays d'?tude. ici ossi on v fair des stages. mais on a pa d'indemnit? pour xa apr? la licence. alor di moi coment pay? l transport? on a bsoinde frais de pr?paration d memoir de fin d'?tude….mais ils s'en foute parcq ici on a pas le droit ala gr?v. o BF sil agissent ainsi, rapidma l'aneb les remet a leur place

  4. Mes chers amis « home sweet home » si c’est bizarre l? revenez vous battre ici et arr?tez de pleurnicher. Vous avez d?j? compris la vie ?tant loin de vos familles donc c’est suffisant pour vous donner du cran afin d’affronter votre avenir. revenez ? la maison

  5. on p rentr? chez sois c sur… mais pour ql raison? fodra l’embelir pour pouvoir la racont? a ses parents car l ciospb leur racontes q des choses bien sur c pays. pourtant une fois ici on a plus de voix. tt cq tu racontera on t prendra slma pour le paresseux de la troupe. encor plus choquant, personne n’en parle mais nous avons la sale habitude d’envoy? nos meilleurs ?tudiants o maghreb… sans vous mentir camarad a part l burkina persone n fais xa. on devrais tt fair pour q xa change car aucun ?tudiant pass? par l’algerie le maroc ou la tunisie , la lybie ne te diras qu’il est fi?r de la formation rexue…. croy? moi c d la m?formation ici. des lyc?en de che nous savent plusq certains profs ici

  6. c est bien fait pour vous!on ne sait pas sur quels criteres vous etes laba.merci les algeriens,ils vont revenir chez eux.foutaise.

  7. Je comprend parfaitement la situation que tu d?crit ? travers ce coup de coeur. Cependant, si j’ai un conseil ? vous donner c’est qu’il faut que vous soyez tous solidaires les uns envers les autres, tout en serrant la ceinture pour finir vos ?tudes et rentrer au pays. Le probl?me des boursiers burkinab?s est le m?me que ce soit pour les boursiers nationaux ou ?trangers. La bas, vous recevez la bourse mais juste avec un retard. Ici, les cours ont d?but? depuis octobre 2013 pour les Master et DEA en sciences ?conomiques mais la commission n’ a toujours pas si?g? pour l’ attribution des bourses de 3?me cycle qui sont suppos?es accompagner la formation des ?tudiants en master et DEA. Tu vois toute la difficult?, m?me pour ceux qui sont rest?s au pays? Prions tous pour nous en sortir, car aucune autorit? ne viendra r?soudre nos difficult?s dans ce contexte o? tout ce qui les int?resse c’est de s’ eterniser au pouvoir et de se distribuer les richesses du pays. Tenons bon car c’est bient?t le bout du tunnel. Inch Allah tout ira pour le mieux…!!!

  8. La vie en Alg?rie devient de plus en plus p?nible pour les ?tudiants. A ce que mon camarade a dit il faut ajouter que notre ambassade ici en Alg?rie ne fait absolument rien pour nous. Nous n'avons jamais ?voqu? un seul probl?me qui ait pu ?t? trait? par notre elle. Nous nous sentons vraiment abandonn?s. Nous ne savons plus ? qui nous confier si ce n'est ? la presse. C'est quand m?me regrettable!!!

  9. Du courage mon fr?re, ce n’est pas facile, les ?tudiants burkinab? ? l’?tranger sont toujours oubli?s par nos autorit?s. Endurez vous pour avoir vos dipl?mes avant de rentrer. Il faut ?tre solidaire entre vous. Mais, explique bien aux petits qui veulent venir chez vous que ce n’est pas facile.
    Cependant, soyez logique dans vos paroles, sinon on ne vous croirait, ne nous prend pas comme des ignorants. Tu as dit « leurs banques d?livrent cet argent ? un taux vraiment ridicule, soit ? peine 100 Da pour 1 euro. Alors qu?? la BCEAO, 1Da fait 7 F cfa. »
    Tu parles de taux vraiment ridicule, quelle est la diff?rence avec la BCEAO ? Donne ce taux en euro pour la BCEAO, ?a fait 93,7DA pour 1 euro compar? ? 100DA pour 1 euro, pas de grande diff?rence.
    Mon fr?re, je suis de tout coeur avec vous, mais souvent un petit mensonge peut vous manquer de cr?dibilit

  10. Hippolyte u abandonnerais tes ?tudes quand u es ? une ann?e de prendre ton master?
    Si on es entrain d demander d l’aide c parcq la situation ns coince! Non seulemen avec les 200 euros habituels on n’ariv? m?m pa a joindr les deux bout mais avec le taux d la banq qils ns impose on perd un tier d notr bourse!! Vous vous imaginez un ?tudiant en master ou en licence qui doit fair son memoir e soutenir dans ces conditions?? San oublier qon n’es po ch ns, qon na ni un frere, ni un oncle ou une tante avec nous ou mm a cent kilometr ala ronde!!??
    Avec cett bourse q ns touchons mm o bled u aura du mal a gerer!

  11. Je me demande pourquoi le burkina continue d’envoyer nos etudiants l?bas. Au Magreb le pays assez facile pour nous autres « soudanais » c’est le Maroc(et dans une certaine mesure la Tunisie). Je ne sais pas si c’est de la na?vet? ou la politique de l’Autruche. Tout le monde sait que ces pays-l? sont difficile mais on ferme les yeux

  12. d?sol? de cette situation. Je pense qu'il ne faut pas comparer cette bourse ? celle des ?tudiants du pays mais plut?t mettre l'accent sur le niveau de vie et les conditions dans lesquelles vous ?tes trait?s. Car ?ller ? l'aventure est un choix

  13. Vrmt les conditions sont p?nibles…ici les prix augmentent en fl?che et tt l temps..et ca n baiss jms: exple l bus a augment? de100% en 3ans..l'huile de 40%..l.savon aussi…l sucre de %en 5ans…. En plus de ca les restaurants universitaires sonz ferm?s pdt les vacances..vous devez vous d?brouiller vs m?me..Interdiction d travailler pour les etudiants…vrmt un calver…

  14. Il ?tait temps vrmt les conditions st insupportables d’autant plus que le prix augmente du jr au lendemain..exple l prx du bus urbain a.augment? d 100%en 3ans..jn parle pas des denr?es alimentaires qui augmentent chq semaine (je dis bien chq semaine)…imaginez que malgr? ca on n’a pas l droit de travailler et que il ya pas de restaurants ouverts pdts les vacances…trop d chosrs a dire..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Articles du même genre