Le cinéma sénégalais perd un doyen

Paralysé depuis quelques années, le photographe, cinéaste et réalisateur, Momar Thiam, doyen des cinéastes sénégalais est décédé ce lundi 18 août à l’âge de 85 ans.

La suite après cette publicité

 Il s’était fait connaître grâce à une filmographie très riche. Son film le plus connu est « Baks »(yamba) sorti en 1974, qui traite du problème de la drogue au Sénégal.

→ Sa biographie complète : Cliquez ici

On peut citer également, entre autres films, «La lutte casamançaise »,  (1968), «La Malle de Maka Kouli », d’après un conte de Birago Diop (1969).  »Karim » (1971), est le premier long métrage de Momar Thiam adapté aussi du roman du même nom d’Ousmane Socé Diop. Selon ASSC, il avait un projet de Musée du cinéma africain qui lui tenait à cœur.

L’inhumation a eu lieu le même jour à Dakar.

Reveline SOME
Burkina 24

Sources : www.africiné.org

 

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page