Révision de l’article 37 : Le FPS appelle ses militants à assister à la plénière

Le projet de révision de l’article 37 sera soumis à l’Assemblée nationale le 30 octobre 2014 à 10h. Le Front progressiste sankariste (FPS), dans un communiqué qui est parvenu à Burkina24, invite ses militants « à se rendre très massivement à la plénière de l’Assemblée Nationale » dès 6h du matin.

La suite après cette publicité

Selon  l’article 63 du Règlement intérieur de  l’Assemblée nationale, les plénières de l’Assemblée nationale sont ouvertes au public. Le mouvement « Le Balai Citoyen » s’est appuyé sur cet article pour inviter les Burkinabè à se rendre à l’hémicycle.

A noter cependant que les rues qui mènent à l’Assemblée nationale à Ouagadougou sont bloquées par des barrières de police, a-t-on constaté ce mercredi matin.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Le 30.10.14 une journ?e qui restera dans l?histoire de mon Pays dont je connais depuis son ind?pendance : une journ?e pour des individus qui se disent des d?put?s, d?fenseurs des droits du peuple, ou des mange mil du Pr?sident Blaise compaor?. Ce qui est sure, cette journ?e du 30.10.14 sera un tombeau ouvert pour ces soi-disant d?put?s sans foi, qui seront entre deux ?taux, un premier ?tau qui est le peuple, qui les aura que ?a soit demain, apr?s-demain, un mois ou une ann?e ces soi-disant d?put?s sans foi. Ou ce deuxi?me ?tau qui est le pr?sident sanguinaire Blaise Compaor?, que ce vote soit a sa faveur ou pas, qui ?liminera un a un ces mangent mil de d?put?s, et assumera sans remord comme ce fut le cas de ses fr?re d?arme. Mesdames et messieurs les d?put?s, si j??tais a votre place je resterai sur l?ancien version de l?article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout pr?sident de briguer 3 mandants pr?sidentiels cons?cutifs afin que le deuxi?me ?tau soit mis hors de nuire son peuple, car il sera dans les mois a venir sans pouvoir, et vous aurez la b?n?diction du peuple pour continuer a voter des lois qui seront ce qui est mieux pour le m?me peuple, et non pour un individu qui tue et assume.

  2. La Constitution nous permet d’assister aux pl?ni?res. C’est un droit. Nous en emp?cher sera une grosse manifestation de la dictature au Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page