Angola/ Immigration clandestine: Des Ivoiriens et des Burkinabé en détention

140 immigrés ouest-africains qui tentaient d’immigrer clandestinement en Angola, depuis la RDC, où ils étaient en transit, ont été appréhendés par les autorités policières de l’Angola.
Cette aventure commence le 20 décembre dernier où Ils ont déboursé chacun la somme de 500 à 1000 dollars (250.000 Fcfa à 500.000 Fcfa) pour embarquer à partir du port de Mwanda en République Démocratique du Congo, (RDC). Ils arrivent alors sur les côtes angolaises le jeudi 25 décembre dans les bras des gardes-côtes angolaises.

La suite après cette publicité

Au nombre de 140 personnes au total, dont 96 Guinéens, 11 Sénégalais, 2 Ivoiriens, 5 Congolais de Brazzaville, 21 Maliens, 10 Mauritaniens, 1 Tchadien, 2 Gambiens et 18 Burkinabés, ils ont été interpelés pour être conduits par la suite au centre de rétention de Trinita à 30 km de Luanda, d’où ils seront rapatriés dans les prochains jours vers leurs pays respectifs.

Des organisations de défense des droits de l’Homme, notamment la Rencontre africaine des droits de l’Homme (Raddho), Amnesty International/Mali, la Fédération internationale des Ligues des Droits de l’Homme (Fidh), la Ligue sénégalaise des Droits humains (Lsdh), l’Association malienne des Expulsés (AME), dans une récente déclaration commune, ont condamné ces arrestations et demandé aux autorités angolaises de mettre immédiatement un terme aux  « arrestations et détentions arbitraires » des ressortissants africains vivant en Angola.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page