Les larmes de Yayi Boni

Les larmes d’un chef d’Etat africain font encore les choux gras des réseaux sociaux.  Après celles d’Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) lors de l’assassinat de deux journalistes français au Mali, c’est le débordement du trop-plein d’émotion du président béninois à la marche républicaine en France qui fait l’objet de commentaires.

La suite après cette publicité

Six Chefs d’Etat africains ont fait le déplacement à Paris afin de participer à la marche républicaine pour dire non au terrorisme et protester contre les attentats perpétués récemment en France contre le journal « Charlie Hebdo ».

Parmi eux, Yayi Boni du Bénin. Ce dernier a essuyé ses larmes (à moins qu’il ne traquait une bille dans l’œil)  alors qu’il marchait avec ses pairs dans l’impressionnant cortège qui a envahi ce dimanche les rues de Paris.

Un trop-plein d’émotion, allié au deuil national décrété au Bénin en soutien à la France, qui ne semble pas passer sur la toile, côté Afrique. « Deuil national + larmes = excès de zèle. Les victimes ne se valent pas. Réflexe de colonisé », tweete cette internaute. 

Boni tweete

« IBK et Yayi Boni, des pleureuses professionnelles« , raille cet autre, rappelant qu’IBK a également versé des larmes à  la mort des deux journalistes de RFI tués au Mali. Un autre tweeto  remonte plus loin dans l’histoire :  « Les larmes du président Yayi Boni, tel Bokassa aux obsèques du Général de Gaulle ».

Cela veut-il dire que Yayi Boni ne devrait pas compatir à la douleur des familles des victimes des attentats en France ? La polémique a en effet enflé sur la participation des chefs d’Etat africains à la marche de Paris. Pour certains, l’Afrique subit également son lot quotidien d’attentats terroristes et de victimes tout aussi nombreuses qui mériteraient autant de passion.

« Belle image », commente en effet un internaute sur tweeter. Toutefois, ajoute-t-il, « il a mal choisi le lieu. La place de cette image est au Nigéria ». « Les larmes de Yayi Boni. Pendant ce temps, la boucherie immonde commise par Boko Haram (2000 morts). J’ai honte », ajoute un autre. Une interpellation à l’endroit des dirigeants africains à songer à pleurer aussi leurs morts.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

288 commentaires

  1. tkt, ta honte tu peux la garder pour toi. On en veut pas. Merci.

  2. Et c’est parti pour un autre path?tisme Africain!
    Je parie que nos dirigeants vont former un club de pleureuse pour les malheurs en occident. Yayi est bien partie (c’est bien une f..) pour en ?tre le pr?sident.

    A moins que Yayi pleurait parce qu’il pensait que les islamistes vont lui interdire de se taper la gueule!?

  3. Oh quelle honte. Que j’ai mal,tellement mal que m?me mort, je me retournerais 25 milliards de fois dans ma tombe. Que valent ces morts compar?s ? nos fr?res tu?s par ceux-l? m?mes et pour eux-m?mes? Ils ne valent les morts de 10 minutes en Afrique pour ne pas parler de jours. Le management politique est une chose que certains pr?sidents ignorent. j’estimais beaucoup ce pr?sident Boni yayi Le mieux qu’il a ? faire c’est de s’excuser pour cet acte qui insulte toute l’Afrique.

  4. Et pourtant des milliers de femmes et d'enfants tombent chaque jour sous les balles de Boko-haram juste ? la porte d'? cot? de lui il ne pleure pas pour ?a ! ! !

  5. Il a une fois pleur? les morts du Nigeria? je condamne les actes terroristes mais les dirigeants comme Yayi Boni font la honte de notre continent, Faure Gnassingb? a fait fermer des radios au Togo mais c’est ce m?me Monsieur qui a march? pour la libert? d’expression, quel Scandale?? Il faut qu’on se respecte un peu, pour une fois je condamne les actes barbares commis par ces islamistes. #JeSuisNigeria #JeSuisMali#JeSuisTogo #JeRepresenteLAfrique #JeSuiSSomalie #JeSuisCharlie