Bobo-Dioulasso : Le véhicule du Balai Citoyen pris à partie

Des organisations de la société civile ont lancé un appel à la mobilisation pour marcher pour le démantèlement du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Face à la faiblesse de la mobilisation ce matin, elles ont voulu appeler les commerçants du marché central à la rescousse. Mais le véhicule de communication du Balai Citoyen a été pris à partie par un groupe de jeunes.

La suite après cette publicité

Des organisations de la société civile avaient lancé un appel à la mobilisation pour marcher pour le démantèlement du RSP, dans la soirée du mercredi 4 février 2015.

 Ce jeudi 5 février 2015,  face à la faiblesse de la mobilisation à la Place Tiéfo Amoro, les OSC ont décidé de faire des communiqués aux alentours de marché central de Bobo-Dioulasso, pour encore appeler à la mobilisation.

Le véhicule du Balai Citoyen a essuyé le courroux des commerçants
L’état du véhicule du Balai Citoyen

Mais un groupe de personnes a pris à partie le véhicule de communication du mouvement Balai citoyen. Les responsables du mouvement soupçonnent des jeunes instrumentalisés par quelques dignitaires du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ancien parti au pouvoir.

Mais les initiateurs de la marche de s’avouent pas vaincus et ont décidé de se mobiliser  pour repartir sur les lieux et fermer le marché central de Bobo-Dioulasso.

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

7 commentaires

  1. ATtention!!! Le peuple… Le peuple… Pour vous le peuple c’est qui? Ce n’est pas un ramassi de gens aigris. Ce n’est encore pas la foule car elle n’a pas de conscience. En quoi est-ce que le mouvement du RSP est diff?rent de celui de ceux qui ont fait partir des ministres? Et messieurs des grandes gueules trouvent que l’un est normal et l’autre ne l’est pas. Piti? pour notre ?conomie, les commer?ants en savent d?j? quelque chose et le « peuple » ne tardera pas ? comprendre. Lorsqu’un internaute declare que les commer?ants qui ont saccag? le fourgon propagandiste et leur commanditaires sont identifi?s et qu’une plainte est d?pos?e, je rappelle ? ce sombre monsieur que lui et ses amis ont br?l?s le palais de justice, la mairie centrale, les domiciles des gens. Un certain sanon yacouba, membre du mpp sur sa moto Apache rouge ?tait devant la cohorte des br?leurs, lui, ses amis et ses commanditeurs sont connus depuis le 31/10/2014. Que lui est-il arriv?? Rien de rien. Peut-?tre que selon le « peuple » cela est normale. Attention ? nos vomissures, elles peuvent souvent nous ?touffer.

  2. A mon humble avis on ne doit pas oubliger un groupe ou un certain secteur d activite pr une marche de protestation sans des prealables bien determines.Pr que un groupe adhere a vos ideaux il faut des approches formelles pr faire comprendre ces differents groupes donnes.Donc par consequent moi je deplore ce qui s est passe au marche de Bobo et prions ensemble pr que ces acte n arrivent a notre pays car ns n avons pas encore fini d pleurer nos deces du30 et 31 octbre 2014. Que Dieu binisse le B F.

  3. Mon cher Sidiki Traore, Je suis d?sole que vous ayez relat? les ?v?nements sans le moindre discernement, la moindre impartialit?. C'est vrai que la mobilisation n??tait pas au rendez-vous des les premi?res heures, mais l'agression n??tait pas le fait des commer?ants mais des voyous instrumentaliser par le CDP. A 11 heures quand nous sommes reparti de la place Tiefo Amoro avec les renforts qui y ?taient rest?s, nous n'avons re?us que des ovations et des acclamations et au fur et ? mesure que nous avancions, le cort?ge ne faisait que se gonfler et s'allonger du fait de l?adh?sion de la population. Et pour ton information, ces voyous et les commendataires ont ?t? identifi?s et une plainte a ?t? d?poser contre eux. La faible mobilisation d?s les premi?res heures s'explique par le fait de la spontan?it? du mouvement et surtout du manque d'information. Rendez a ?t? pris ? la fin du mouvement ce matin vers 12 heurs, le samedi pour la grande mobilisation pour dire non et au d?mant?lement de la milice (RSP) de Blaise Compaore.

  4. Mon cher Sidiki Traore, Je suis d?sole que vous ayez relat? les ?v?nements sans le moindre discernement, la moindre impartialit?. C'est vrai que la mobilisation n??tait pas au rendez-vous des les premi?res heures, mais l'agression n??tait pas le fait des commer?ants mais des voyous instrumentaliser par le CDP. A 11 heures quand nous sommes reparti de la place Tiefo Amoro avec les renforts qui y ?taient rest?s, nous n'avons re?us que des ovations et des acclamations et au fur et ? mesure que nous avancions, le cort?ge ne faisait que se gonfler et s'allonger du fait de l?adh?sion de la population. Et pour ton information, ces voyous et les commendataires ont ?t? identifi?s et une plainte a ?t? d?poser contre eux. La faible mobilisation d?s les premi?res heures s'explique par le fait de la spontan?it? du mouvement et surtout du manque d'information. Rendez a ?t? pris ? la fin du mouvement ce matin vers 12 heurs, le samedi pour la grande mobilisation pour dire non et au d?mant?lement de la milice (RSP) de Blaise Compaore.

  5. Regardez ou tout ceci nous am?ne?Entre nous est ce qu’il est forc? que tout le peuple fasse la politique?Fr?res soyons murs d’esprit et raisonnable ne soyons jamais des moutons politiques.

  6. attention la d?mocratie c'est le peuple, pas les organisateurs d'une marche . si le peuple dit non, on le voit dans le degr? de mobilisation . si le peuple dit oui , on a pas besoin de moyen quelconques pour obliger les gens ? sortir. nous sommes dans un ?tat fragile et toutes ces marches ne font que pourrir notre pays et faire peur aux investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page