Bangui en ébullition

 Plusieurs quartiers de la capitale centrafricaine, Bangui, était en ébullition, ce dimanche, après l’assassinat d’un jeune musulman, selon le correspondant de BBC Afrique.

La suite après cette publicité

Les circonstances liées à la mort de cet ex-séléka, font état qu’il a été tué à l’aide d’une arme blanche lorsqu’il tentait de braquer une moto.

Des membres de la communauté musulmane de Bangui ont protesté contre sa mort, déclenchant des scènes de violence. Les médiateurs intervenus pour faire baisser la tension, trois responsables de la communauté musulmane, dont un ministre en fonction, ont été séquestrés par des manifestants qu’ils tentaient de calmer, avant d’être relâchés peu de temps après.

Les commerces étaient fermés dans plusieurs quartiers de la capitale centrafricaine, ce dimanche, tandis que dans le quartier PK5 de Bangui, des miliciens anti-balaka sont rentrés dans la danse avec des tirs à l’arme automatique et ont bloqué temporairement la circulation.

Invitant le gouvernement à veiller à la sécurité des populations, le président de la Communauté islamique centrafricaine est intervenu pour lancer un appel au calme.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. intestins gr?les et gros intestins que l’on manipule les uns contre les autres. Eh??..pauvres Noirs! Est-ce que Dieu ou Allah vous aime vraiment? Pas avec ces sabres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page