« Appel au boycott pur et simple » des boissons périmées du groupe OBOUF

Les associations de consommateurs donnent de la voix dans l’affaire des canettes de boissons périmées dont les dates de péremption étaient falsifiées par le groupe OBOUF. Dans une déclaration commune lue lors d’un point de presse ce 25 février et signée de quatre associations, elles appellent à boycotter les produits incriminés.

La suite après cette publicité

L’Association des consommateurs du Burkina (ACB), la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB), l’Organisation des consommateurs du Burkina (OCB) et Vigi-consommateurs ont, dans une déclaration commune, ce 25 février, dénoncé et condamné la falsification des boissons et boîtes de tomates périmées.

Elles demandent au gouvernement de prendre des mesures fortes. D’abord « l’arrestation et la mise hors d’état de nuire du premier responsable » du groupe OBOUF.

Elles réclament également au ministre du commerce que le président du groupe « soit banni de la commercialisation des produits alimentaires ». Dah Hien Daniel, porte-parole des associations, a déclaré avoir eu l’assurance de la part du Chef de l’Etat d’un possible mandat d’arrêt international contre le président du groupe.

Les associations exhortent à l’ouverture d’une enquête au niveau des services de douane et aussi à une « célérité et sévérité » dans le règlement judiciaire de cette affaire, afin d’éviter, selon Joseph Ouédraogo, que les populations ne se rendent justice elles-mêmes si « ce dossier est enterré ».

En attendant, les associations de consommateurs appellent les autorités à retirer immédiatement les canettes de boissons et boîtes de tomates incriminées de toute l’étendue du territoire national. Elles préconisent aussi la prudence à l’endroit des populations. « Nous appelons à un boycott pur et simple de ces produits », martèle Dah Hien Daniel. Mesurant les conséquences que pourraient avoir sur l’économie, les associations des consommateurs estiment cependant que cela en vaut le coût.

Les défenseurs des consommateurs profitent proposer de « consommer burkinabè » et « naturel ».

Pour le reste, les associations de consommateurs estiment que ce n’était pas à elles d’arrêter les commerçants indélicats et que les reproches qui leur sont actuellement adressés le sont à tort. « Il faut que chacun joue son rôle », estime Dah Daniel qui pense que c’est au gouvernement et aux autorités sécuritaires de mettre fin à ce type de pratiques.

Il profite d’ailleurs révéler que d’autres dossiers presque similaires avaient été révélés bien avant OBOUF, mais ont été étouffés. « Mais comme plus rien ne sera comme avant…. », commence Dah Daniel, les responsables des associations de consommateurs laissent entendre qu’elles se feront bientôt entendre.

En attendant, elles se réservent le droit de constituer partie civile pour le dossier pendant.


Lisez aussi : Ils falsifient les dates de péremption des boissons

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

19 commentaires

  1. C est mecs doivent rembourser le budget du minist?re de la sant? du Burkina pour ?viter des r?cidives. Succ?s au gouvernement de la transition.

  2. Pa des cannette de Fanta et de coca seulement, m?me Maggi, tomate pate margarine, sardines, bref tou ce qui ewt conserve. Revenons o abitudes de no grand maman to coucher riz soumbala…

  3. vaut mieux dire une s?ance de pillage weh,si l’etat a dej? su que c’etait des produits p?rim?s c’est qu’on ne le vera plus jamais sur le march? et il appartiendra ? cet etat de prendre des mesures et non aux groupements de consommateurs

  4. Ma petite pens?e , il faut ce pouvoir de transition stop certaines associations et certais groupe ,ya trop de desordres dans ce pays depuis le 31 octobre, certaines personnes profitent avec cet desordres pour se faire valoir

  5. Et comment on identifie les produits OBOU des produits identiques fournis par un autre distributeur ??!!! Vous voulez dire, qu’il faut boycotter TOUTE la p?te de tomate et le Fanta en canette pour ne pas risquer de tomber sur un des produits d?j? ?coul

  6. Ecouter c’est tout ce quil ont des leur tetes.vous me faites pitie.au moment o? les gens demandent son arrestation et son transfert devant les tribunaux vous etes l? a distraire les gens.vous aller repondre pour complicite.
    Dite nous kes k vous avez fait depuis le debut de votre mandat a ce jour?

  7. Euh donc ces associations croyaient qu’on allait prendre les canettes p?rim?es pour organiser djandjoba ??? Ko boycotter des produits p?rim?s …si vous ne dites rien sa fait quoi???

  8. Boycotter produits p?rim?s veut dire quoi m?me? Ca r?pond ? quelle sanction? Qui ?tait pr?t pour les consommer? Si boycott c’est bien les produits en bon ?tat qu’on boycotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page