Mali : Les six soldats burkinabè faits Grand-Croix de la valeur militaire malienne

3347 0

Les corps des six soldats burkinabè tombés le 2 juillet 2015 à Tombouctou au Mali ont été rapatriés au Burkina, ce 9 juillet 2015. Sur le seuil du territoire burkinabè, ils ont été faits Grand-Croix de la valeur militaire malienne, la plus haute distinction militaire au Mali.

L’instant était grave et chargé d’émotion lorsque les six dépouilles mortelles des militaires burkinabè, membres de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), tombés le 2 juillet 2015 à Tombouctou au Mali, ont franchi le seuil de l’aéroport de Ouagadougou, portés par leurs frères d’armes.

militaires minusma 3Accueillis par les plus hautes autorités militaires du Burkina, à commencer par le ministre en charge de la Défense Yacouba Isaac Zida, les six soldats ont été élevés au  rang de Grand-Croix de la valeur militaire malienne par le Grand Chancelier des Ordres maliens, le Colonel Djingaré Touré.

Cette distinction, la plus haute sur le plan militaire au Mali,  a été décernée à titre posthume  à l’adjudant Diendéré Sylvestre, aux Caporaux Compaoré Ousmane,  Ilboudo Saidou et Napon Abdou  Racide, aux soldats de première classe Ouédraogo Dieudonné et Sawadogo Apollinaire pour leurs « compétences et qualités reconnues par les autorités maliennes » et   « pour leur contribution à la stabilisation du Mali au compte de la MINUSMA », a expliqué le Colonel Touré.

 Il a par ailleurs exprimé la compassion du peuple malien à l’endroit du peuple  burkinabè, de la MINUSMA et de l’armée burkinabè.

Pour le Général Pingrenoma Zagré, Chef d’Etat-major général des armées burkinabè, les forces armées sont très affligées par ce drame, qui rappelle par ailleurs la réalité du péril terroriste. Il affirme cependant que le moral de la troupe sur le terrain est toujours haut.

Les cinq blessés dans un état amélioré. « Ces hommes et ces femmes ont été formés pour ce genre de mission (…) et ils sont déterminés à poursuivre leur mission afin de faire aboutir les objectifs des Nations Unies auprès desquelles nous nous sommes engagés », a-t-il dit.

Le Premier ministre s'inclinant sur les dépouilles
Le Premier ministre s’inclinant sur les dépouilles

Le Général Michael Lolliesgard, commandant de la MINUSMA, a ajouté que c’est la première fois que les jihadistes s’aventuraient si loin à Tombouctou, mais que la force onusienne était déterminée à les contrer.

L’embuscade sanglante, revendiquée par AQMI, et  dans laquelle les six soldats du Bataillon Badenya 3 ont perdu la vie a également fait cinq blessés, évacués à Dakar au Sénégal. « Leur état de santé s’est très bien amélioré », rassure le Général Zagré.

 Les autorités militaires et les familles des défunts se sont inclinés devant les dépouilles des militaires. La levée des corps est prévue ce 10 juillet à 10h au camp Sangoulé Lamizana, suivie de  l’inhumation au cimetière militaire de Gounghin.

Abdou ZOURE

Burkina24


Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre