Corps de la paix américain : 21 nouveaux volontaires prêtent serment

Le ministère de l’éducation nationale peut désormais compter sur 21 nouveaux volontaires du Corps de la paix américain. Ils ont prêté serment ce mardi 25 août 2015 au sein de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique à Ouagadougou et vont contribuer au renforcement de l’offre éducationnelle au Burkina Faso.

La suite après cette publicité

Ils sont désormais prêts à servir leur pays les Etats Unis d’Amérique à travers leur engagement auprès du peuple burkinabè. Les 21 nouveaux Volontaires du Corps de la paix ont prêté serment dans la matinée de ce mardi 25 août 2015 en présence de Keith Hackett, directeur du corps de la paix au Burkina Faso. Il a exhorté les Volontaires à penser à comment inspirer les élèves qui sont les futurs leaders du Burkina, à comment inspirer les filles afin qu’elles puissent se réaliser pleinement et ce en prenant en considération les besoins de leur communauté d’accueil.

Il a créé une certaine émotion dans la salle au cours de son allocution. Lui, c’est Benjamin Difabbio, un des nouveaux Volontaires. Voici ce qu’il a dit : « il n’y a aucun sacrifice à servir son prochain, une communauté, un pays ou un continent. Donc peu importe les défis auxquels nous ferons face durant notre volontariat, nous ne le considérons jamais comme un sacrifice. Chacun de nous est ici pour le bénéfice d’un idéal que nous valorisons personnellement. Chacun de nous a sa propre conception du développement qu’il aimerait voir se réaliser. Nous porterons le Burkina Faso en nous pour le reste de notre vie ». Il a de ce fait été longuement acclamé à la suite de cet émouvant discours.

Benjamin Difabbio: "Nous porterons le Burkina Faso en nous le reste de notre vie"
Benjamin Difabbio: « Nous porterons le Burkina Faso en nous le reste de notre vie »

L’ambassadeur Tulinabo Mushingi quant à lui a comme d’accoutumé introduit son discours par sa technique d’approche dont lui seul a le secret. « Bienvenue à la maison du peuple » a-t-il dit – déclenchant les rires des invités –   avant de reprendre et d’ajouter « américain ».

Il s’est dit particulièrement fier des Volontaires déjà présents sur le terrain dont il a fait la rencontre dans leurs communautés d’accueil lors de ses roadshows à l’intérieur du pays. A la suite de la présentation des anciens Volontaires, les nouveaux ont procédé à leur prestation de serment qui fait d’eux officiellement des Volontaires du Corps de la paix au Burkina.

L’ambassadeur a ensuite demandé aux nouveaux Volontaires de garder en mémoire que « s’il est vrai qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir, il est tout aussi vrai que la main a toujours besoin de l’autre main pour être propre car une main ne peut se laver elle-même efficacement ». Cela traduit de ce fait la raison de « l’engagement sans cesse renouvelé du peuple du Burkina Faso et des Etats Unis d’Amérique »

C’est un ministre de l’éducation nationale « reconnaissant » à l’endroit du peuple américain, qui s’est adressé aux nouvelles compétences mises au service de son département. Le ministre a rappelé l’importance de l’éducation dans le processus de développement pour le pays. Estimant que « l’on est n’est jamais heureux tout seul », Samadou Coulibaly a tenu à féliciter de ce fait les Volontaires qui ont bien voulu « quitter momentanément tout ce qu’ils ont de plus cher dans leur pays pour venir s’engager auprès des communautés burkinabè en vue de les accompagner dans leurs efforts de développement ».

En rappel, le Corps de la Paix a été créé à l’issue d’un défi lancé aux étudiants de l’Université du Michigan, par le sénateur John Fitzgerald Kennedy qui leur demandait en 1960 de servir leur pays pour la cause de la paix en vivant et en travaillant dans les pays en développement.

Oui Koueta

Burkina24

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page