Campagne électorale : Françoise Toé sur ses terres à Toma

La candidate à l’élection présidentielle Françoise Toé a entamé dimanche 15 novembre 2015, la deuxième semaine de campagne sur ses terres à Toma. Occasion pour elle de décliner les grandes lignes de son projet de société et son programme de gouvernement.

La suite après cette publicité

Jour de grande effervescence à Toma ! Dimanche 15 novembre, la ville s’est parée aux couleurs du Mouvement de Libération Nationale-Burkina Faso (MLN-BF), pour accueillir Françoise Toé, candidate à l’élection présidentielle. En langue Samo et en français, elle a communié avec les militants et sympathisants venus nombreux l’écouter.

« Un changement qualitatif », c’est en résumé ce que Françoise Toé promet aux Burkinabè s’ils lui font confiance pour occuper le fauteuil présidentiel. « Rendez-vous le 29 Novembre pour m’accompagner au palais présidentiel ».

Se réclamant héritière du combat mené par le professeur Joseph Ki-Zerbo, elle a affirmé qu’elle plaçait sa candidature sous le sceau de l’intégrité et l’éthique, deux vertus qui à ses yeux, sont fondamentales dans la gestion rationnelle de la chose publique. « Vous pouvez compter sur moi pour traquer les fraudeurs et lutter sans relâche contre la gangrène de la corruption », a-t-elle déclaré sous les acclamations.

La candidate aura une adresse particulière pour les professionnels de la santé. Elle dit vouloir les payer conséquemment, les former davantage et augmenter leur nombre pour que les populations puissent se soigner mieux au Burkina Faso.

L’enseignement et la formation professionnelle sont également un axe essentiel de son programme, car c’est la formation qui permet aux forces vives de pouvoir se développer et développer le pays.

Françoise Toé se dit également sensible à la cause de la femme et s’est engagée à mettre en place une politique volontariste pour favoriser l’émancipation économique et politique des femmes. Elle terminera en disant qu’elle est la personne qui représente le mieux l’intégrité dans cette course au fauteuil présidentiel.

C’est une équipe réduite d’une trentaine de personnes qui a démarré de Ouagadougou ce dimanche matin pour Toma dans le Nayala. Chemin faisant, c’est le V de la victoire que Françoise Toé présentera aux personnes qui la saluaient sur la route en scandant son nom.

La première escale sera le village de Sapaga où elle échangera spontanément avec des jeunes au bord de la voie. L’engouement de la population va aller croissant car dans le village de Coin, c’est carrément un bain de foule que va s’offrir la candidate Françoise Toé avec des populations massées sur les deux côtés de la route, munies de sifflets et de fusils artisanaux.

« Ce que femme veut, Dieu le veut », ce sont là, les paroles de la chanson avec laquelle, l’artiste musicien Aly Veruthey a donné le top départ du meeting. Le chef de terre de Toma, le représentant des jeunes de Toma, la représentante des femmes, le président du comité d’organisation et le Directeur de campagne du MLN-BF et de Françoise Toé vont tour à tour se succéder au micro pour partager leur conviction de voir la candidate Françoise Toé faire son entrée au palais présidentiel de Kossyam au soir du 29 Novembre 2015.

Ils rappelleront que le MLN (Mouvement de Libération Nationale) a été créé par Joseph K-Zerbo, natif de la ville, alors qu’il était à Bamako au Mali. De fait, il est clair pour eux que Toma est le fief naturel de ce parti et Françoise Toé qui a côtoyé Joseph Ki-Zerbo toute sa vie durant, est la digne héritière de cet homme du savoir, de la sagesse et de l’engagement politique qu’il a été et qui est mondialement connu.

Une des affiches grand format pose cette question suggestive : « Et si c’était Françoise Toé ? », invitant les Burkinabè à oser envoyer une femme à Kossyam. Ce serait une première dans l’histoire politique de notre pays. « Je suis prête et mes bureaux ne sont pas loin de Kossyam. Je demande aux Burkinabè de me donner le coup de main nécessaire pour parcourir la distance qui me sépare de la présidence », a confié Françoise Toé.

Correspondance particulière

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page