Burkina : Les députés consentent à un rabattement de salaire de 19%

1665 0

L’information a été donnée ce mardi 19 janvier 2016 par le président de l’Assemblée nationale Salif Diallo en conférence de presse juste après la séance plénière qui s’articulait autour de deux points. Le bilan des attaques que le Burkina a subies ces derniers jours et la prise de certaines mesures propres à l’hémicycle.

Les députés ont convenu de diminuer leur salaire de 19%, a informé le président de l’Assemblée nationale, Salif Diallo. Mais bien avant cette annonce, il a expliqué le pourquoi de cette mesure :

« L’ensemble des députés, je dis bien l’ensemble des députés des groupes parlementaires, ont convenu de procéder à un rabattement des salaires des députés en guise de solidarité avec notre peuple qui a connu une insurrection, qui a fait face au coup d’Etat du 16 septembre et qui vient de connaitre encore des attaques barbares ».

Cette mesure prise par les parlementaires, rassure Salif Diallo, ne se fait pas pour qu’on diminue les salaires des fonctionnaires, « c’est tout juste les députés », précise-t-il avant d’insister : « c’est un rabattement important ». Cela fait, le salaire de base du député a été ramené à près de 960 000 F CFA, les anciens députés touchant près d’un million 200 000 F CFA.

Une pension mensuelle pour les ayants droits des martyrs

Pour le président de l’Assemblée nationale, c’est un signal que l’hémicycle veut donner par rapport à la bonne gouvernance et aussi « en guise de solidarité avec notre peuple dont 46 % vit en dessus du seuil de pauvreté ». Les 19% de rabattement seront reversés dans le budget de l’Etat.

Une autre mesure a été prise sous forme de résolution. Les parlementaires ont invité le gouvernement à budgétiser une pension mensuelle pour les ayants droits des martyrs des 30 et 31 octobre et du coup d’Etat du 16 septembre.

«  Nous attendons donc du gouvernement des propositions concrètes selon les cas pour adopter ces pensions dans le cadre de la loi rectificative des finances », a ajouté le président de l’Assemblée nationale.

Yannick SAWADOGO

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre