« Ragandé » ou quand KPG recommande de rester éveillé

Kientega Pingdéwindé Gérard dit KPG est un conteur, comédien et auteur des deux ouvrages « Le monstre du village » et « paroles du forgerons » et d’un tout premier disque de conte dénommé « Ragandé ». Ce dernier a fait l’objet d’une dédicace le 14 janvier 2016 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Les textes entre la poésie, le conte et l’humour de l’artiste KPG lui ont valu de parcourir plusieurs pays et d’en récolter les lauriers. Ces textes très instructifs sont inspirés de sa culture burkinabè. Une culture que l’artiste dit vouloir transmettre à la jeune génération et au monde entier.

« C’est de pouvoir présenter mon travail et au-delà présenter nos racines. Avec la télé, les contes comme on a l’habitude de voir dans nos traditions, a perdu sa place. Combien sont les parents qui racontent des histoires à leurs enfants», s’interroge-t-il.

Ce qui ne l’empêche pas toutefois d’être aussi contemporain et de rire des dérapages de la société.

(VIDEO) – KPG parle « d’analogie » et de piment comme moyen de transport

Burkina24

KPG se produit généralement sur scène seul, mais souvent accompagné de musiciens. Cependant, dans le souci d’atteindre plus de personnes, il ne manque pas de recourir à des supports, notamment le livre et le disque.

C’est ce dernier qu’a été gravé « Ragandé ». Il signifie « Ne dors pas ! » dans le sens de « reste éveillé » en langue mooré. C’est le fruit d’une histoire d’amitié entre le conteur et un groupe français  «  Yapa ». L’artiste s’est aussi entouré de chanteurs et musiciens pour en faire un disque de conte chanté.

Le regretté Victor Démé, Patrick Kabré, Salif Diarra, Arouna Coulibaly, Issouf Diabaté et Tim Winsé, tous ensemble, ont signé ce disque où se mêlent avec une belle complicité les mots du forgeron, les voix des chanteurs et les instruments, donnant un tout autre style. « C’est du style KPG. Depuis que j’ai commencé ma carrière, je raconte et je chante, je mélange le tout», dit-il

« Par contre, je ne commence pas une carrière musicale », fait-il remarquer avant de poursuivre en disant : « D’ailleurs celui qui m’a guidé c’est Victor Demé, c’est lui qui me montrait comment poser la voix. Je ne suis pas un musicien devant eux ».

Par conséquent, il préfère appeler son œuvre, un spectacle. «C’est un spectacle qu’on a enregistré. Souvent les gens viennent au spectacle et veulent repartir avec quelque chose comme souvenir, ceux qui ne veulent pas lire peuvent prendre le disque ».

« Ragandé »est disponible sur le site internet YAPA.fr et sur toutes les plateformes de téléchargement.

Revelyne SOME

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page