Marche à Bobo-Dioulasso contre les attaques terroristes

Les populations de Bobo-Dioulasso ont initié une marche pour dire « Non » aux terroristes et aux actes barbares perpétrés au Burkina Faso, ce 24 janvier 2016. A l’occasion, un fou s’est associé à la marche qui a pour objectif de réaffirmer la volonté des Burkinabè de ne pas plier face à ces actes criminels.

La suite après cette publicité

Un fou a accompagné les populations de Bobo-Dioulasso à marcher contre les attaques terroristes et des actes barbares perpétrés au Burkina Faso. Il s’est associé à des marcheurs en plein centre-ville pour se rendre au gouvernorat des Hauts-Bassins.

C’était au cours de la marche contre les terroristes organisée ce dimanche 24 janvier 2016 par les populations de Sya pour soutenir le gouvernement.

Les marcheurs ont brandi une banderole sur laquelle on pouvait lire : « ensemble nous disons Non aux terroristes et aux actes barbares, vive le Burkina Faso !».

Des slogans comme « djihadistes quittés, terroristes quittez le Burkina Faso », ont été scandés. Les populations se sont mobilisées sur la place Tiéfo Amoro pour aller remettre une déclaration au gouverneur de la région. Pour un membre de l’organisation, Ibrahim Seck, cette initiative est de montrer aux autorités que la ville de Bobo-Dioulasso les soutient.

Il a affirmé qu’après la remise de la déclaration, les marcheurs vont sensibiliser la population en faisant du porte à porte, de boutique en boutique, voire passer dans les radios pour diffuser leur message afin de de lutter contre les attaques terroristes.

« Le problème des djihadistes est devenu une cause commune pour tout le monde. Nous sommes sortis pour soutenir le gouvernement et demander à la population qu’en cas de comportement suspect, il faut appeler les forces de défense», a dit Ibrahim Seck.

Quant au président de la coordination de la marche, Amidou Kabré, elle a été initiée pour dire non aux terroristes, aux attaques des djihadistes, des actes criminels et l’enlèvement des Australiens.

Un hommage a été rendu aux personnes tombées sur l’Avenue Kwamé N’krumah le vendredi dernier.

La déclaration a été remise par Mme Clarisse Yé/Ido au Président de délégation spéciale de la commune, Jérémie Kouka Ouédraogo représentant le Gouverneur de la région.

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page