Disparition de Naba Saga de Tenkodogo : La succession au trône désormais ouverte !

C’est officiel ! Le décès du roi de Tenkodogo Naba Saga est désormais connu depuis ce 8 février 2016. Pour les exigeants des us et coutumes, l’information se murmurait de bouche à oreille en Mooré que « Tenga Samamè » pour dire que le royaume est gâté. Autrement, le roi s’est éteint.

La suite après cette publicité

Il s’en est allé à 55 ans. Naba Saga que les populations de Tenkodogo pleurent aujourd’hui a régné pendant 15 ans. Presque à la fleur du règne. Comme en pareille circonstance, du jour du décès jusqu’à son annonce, rien ne se fait au hasard : « Selon la coutume, si le roi décède, on attend qu’il soit dans le royaume de Dieu.

C’est après son enterrement que l’on annonce sa disparition, même si cela doit faire un mois », nous confie, Antoine Sorgho, oncle du défunt roi. En l’espèce, c’est son premier ministre, le Damporé Naba, chargé des affaires courantes qui l’annonce.

Selon le frère cadet de Naba Tigré, père du défunt, après les funérailles, une cérémonie est organisée au cours de laquelle on fait trois fois le tour du marché de Tenkodogo, précédée de rites coutumiers. C’est à l’issue de cette cérémonie que l’intronisation du nouveau se fait.

Le choix de la personne pour succéder au défunt roi est décidé par la famille et non par les ministres du roi. Contrairement aux rumeurs, la succession n’est pas automatiquement de père en fils. « Dans notre coutume, la succession au roi ne se fait pas de père en fils. On choisit celui qui est sage, patient et tolérant pour gouverner », rassure Antoine Sorgho.

Martin OUEDRAOGO

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page