Le Rwanda décide de renvoyer des réfugiés burundais

Accusé d’ingérence dans les affaires du Burundi, le Rwanda a finalement annoncé dans un communiqué de son Ministère des Affaires Etrangères, ce vendredi 12 février, qu’il prévoyait renvoyer les réfugiés burundais au Rwanda vers d’autres pays.

La suite après cette publicité

« Le Rwanda remplit sans hésiter ses obligations de protection des réfugiés. Cependant, l’expérience dans la région des Grands Lacs montre que la présence à long terme de réfugiés si près de leur pays d’origine, présente des risques considérables pour toutes les personnes concernées », a expliqué le communiqué qui a annoncé que « le gouvernement rwandais a annoncé aujourd’hui (vendredi) qu’il allait immédiatement commencer à travailler avec les partenaires de la communauté internationale pour préparer, de manière ordonnée et sûre, le transfert des réfugiés burundais vers des pays tiers ».

Ce communiqué intervient quelques jours après que des experts de l’ONU aient accusés le Rwanda de recruter et d’entraîner des réfugiés du Burundi dans un projet de renversement du président burundais Pierre Nkurunziza.

Le mercredi 10 février dernier, les Etats-Unis ont repris ces mêmes accusations reprochant au Rwanda de chercher à « déstabiliser » le Burundi par l’enrôlement des réfugiés burundais au sein d’une opposition armée contre le régime du président Pierre Nkurunziza.

Ces révélations conforte le Burundi qui, à maintes reprises, a accusé le Rwanda de soutenir des plans visant à la déstabiliser. Environ 75.000 personnes originaires du Burundi se sont réfugiées au Rwanda. 25.000 d’entre elles, dont des hommes politiques, militants associatifs ou journalistes, se sont installées à Kigali, la capitale Rwandaise.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source: BBC

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page