Léo : Les Koglweogo de Boutourou arrêtés par leurs pairs de Léo

L’affaire a suscité indignation et incompréhension  lorsque l’Agence d’information du Burkina (AIB) l’a rendue publique. Le 26 février 2016, des individus se réclamant des Koglweogo de Boutourou ont arrêté et séquestré un catéchiste sous prétexte qu’il refusait de s’acquitter des frais d’adhésion au groupe d’auto-défense. Ce 1er mars 2016, c’était  à leur tour d’être arrêtés et ligotés par leurs pairs de Léo et Sapouy, a indiqué la RTB Télé.

La suite après cette publicité

Dans le reportage paru au Journal de 13h de la RTB Télé de ce 2 mars 2016, une réunion dite de crise a eu lieu à Boutourou, localité (située à 10km de Léo) dans laquelle réside le catéchiste Bernard Ouédraogo.  Elle a réuni ce dernier, sa famille ainsi que les chefs Koglweogo de Léo et Sapouy.

Au « banc » des accusés, les Koglweogo de Boutourou. Ils sont présentés ligotés et assis à même le sol. Pour l’histoire, Bernard Ouédraogo a été victime des Koglweogo de ces derniers. Il a été ligoté et traîné devant le Chef du groupe d’auto-défense pour avoir refusé de payer la somme de 2 500 F CFA représentant les frais d’adhésion à l’association. Le catéchiste affirme que sa femme a également été violentée, avec à la clé une blessure à la bouche.

Les Chefs Koglweogo de Léo, par la voix de Souhaibo Zio, ont affirmé ne pas se reconnaître dans ces actes qu’ils jugent condamnables et déshonorants pour les Koglweogo. Ils ont par conséquent  ligoté par leurs pairs devant la victime et sa famille, puis transférés à la gendarmerie nationale, selon la RTB Télé.

A noter aussi que les 112 500 F CFA, qui ont été fixés comme amende à Bernard Ouédraogo et payés par la communauté chrétienne, ont été également remboursés.

Le ministre en charge de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, a annoncé qu’il rencontrera ces groupes d’auto-défense le lundi 7 mars 2016.

Abdou ZOURE

Burkina24


Voir le reportage de la RTB-Télé

Burkina24


publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page