Le chiffrement des messageries : WhatsApp bloqué au Brésil

La justice brésilienne a ordonné le blocage de la filiale de Facebook dans une affaire de trafic de drogue qui avait valu d’ailleurs l’emprisonnement pendant une journée du directeur de Facebook au mois de février dernier. L’astreinte est de 125 000 euros par jour en cas de refus.

La suite après cette publicité

100 millions. Tel est le nombre d’utilisateurs de la messagerie WhatsApp au Brésil, soit pratiquement la moitié de la population et près de 91% des utilisateurs de mobiles. Ces 100 millions de personnes devront se passer de leur service préféré pendant au moins 72 heures.

La décision a été prise par le juge de la cour pénale de Lizard dans l’état de Sergipe, Marcel Maia Montalvão, celui-là même qui avait emprisonné Jorge Dzodan, vice-président de Facebook pour l’Amérique latine au mois de décembre dernier.

Il s’agit toujours d’une affaire de trafic de drogue dans laquelle la justice brésilienne reproche à Facebook (et WhatsApp) de ne pas fournir les informations demandées. WhatsApp se défend en expliquant avoir communiqué les informations demandées mais indique qu’il lui est impossible de donner le contenu des communications car la messagerie est chiffrée (en partie dans le passé et en totalité depuis avril 2016).

La décision de blocage a été notifiée ce vendredi 29 avril aux principaux opérateurs de télécommunications du pays et le service ne serait plus accessible depuis ce lundi 2 mai au soir.

Noufou KINDO

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page