Ecoutes téléphoniques : L’appel de Djibrill Bassolé rejeté

La Chambre de contrôle de la justice militaire a rejeté l’appel sur la décision rendue par le juge d’instruction concernant l’illégalité des écoutes téléphoniques, a appris Burkina24 auprès de Me Dieudonné Bonkoungou, avocat du Général Djibrill Bassolé, incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA).

La suite après cette publicité

Cette décision a porté sur la forme et non sur le fond de l’appel. « Le juge a décidé que nous n’avons pas le droit de faire appel« , a expliqué Me Bonkoungou. Quant au contenu de l’arrêt, il a expliqué qu’il faudra quelques jours avant d’en prendre connaissance.

Pour rappel, dans ces enregistrements téléphoniques, Djibrill Bassolé, ancien ministre des affaires étrangères,  et Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne, ont tenu  des propos sur le putsch du 16 septembre 2015.

 Les avocats ont attaqué ces écoutes devant le juge d’instruction, les estimant illégales. Le juge d’instruction ne les avait pas suivis dans leur raisonnement.

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page