L’expert toxicologue burkinabè se prononce sur l’intérêt d’être membre de l’Académie française de pharmacie

« Moi je relève de la section Pharmacologie/Toxicologie. Chaque année, il y a des thèmes qui sont dégagés pour lesquels on demande à chaque académicien de réfléchir et de porter des informations, des écrits, etc. à partir bien sûr de la recherche », dit-il. Cela sert, selon lui, à orienter les autorités pour qu’elles puissent prendre des mesures idoines concernant la question, les problèmes liés à cette orientation. « Pour le moment, je suis le premier et le seul Burkinabè au niveau de cette Académie. Au Mali, il y a un autre, le Pr Boubacar Cissé, toxicologue lui aussi, qui était là au moment où on nous recevait. Je suis en fin d’activité à l’Université Joseph Ki Zerbo. Mais cela ne veut pas dire la fin de ma carrière ou de mes activités professionnelles pharmaceutiques », explique le Professeur.

La suite après cette publicité
publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page