Etalons : Voici comment les retardataires sont sanctionnés !

La discipline est importante dans tout groupe. Les Etalons n’y échappent pas. Ils ont par exemple mis en place un système qui devrait permettre de dissuader les retardataires.

La suite après cette publicité

Chez les Etalons, l’heure est sacrée ! Pas question d’invoquer la fameuse « heure africaine » pour mordre dans l’heure limite d’arrivée aux repas ou aux départs pour l’entraînement. 

Pour persuader tout le monde d’être là  à temps afin d’éviter les fâcheux désagréments des retards, une sorte de taxe a été instaurée pour sanctionner les éventuels fautifs. 

« L’Etalon qui se hasarde à venir en retard dans le bus pour le départ aux entraînements ou en retard à l’heure du repas est obligé de verser auprès du capitaine et pour le compte de tout le groupe une somme de 100 euros, soit environ 65 000 F CFA« , révèle en effet Alexandre Le Grand Rouamba, de la cellule de communication de la Fédération burkinabè de football.

« Ce n’est pas du jeu !« , affirme-t-il plus loin. Et pour les incrédules, il a posté une photo du capitaine Charles Kaboré montrant « l’amende » qui s’est abattue sur le chef d’un joueur qui s’est laissé surprendre par l’heure. 

Un retardataire est passé à la caisse de Charles Kaboré le 26 janvier 2017 – Alexandre Le Grand Rouamba

Rigueur et solidarité sont donc les mots-clés de l’esprit de cette équipe burkinabè qui est en passe d’écrire une nouvelle page de son histoire ce 1er février 2017 face à l’Egypte en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017.

Burkina24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page