« Celui qui est mal assis, s’il tombe, c’est son problème ! » (Bassolma Bazié)

Paul Kaboré, président de mois des centrales syndicales, a promis une « réponse d’ici jeudi » aux propos du Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Mais un avant-gout a été servi par Bassolma Bazié. Analysant le discours du chef du gouvernement, le secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) lance ceci : « Le mouvement syndical doit être respecté ». Ecoutez-le.

La suite après cette publicité

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina24

publicite


publicite

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page